Plus besoin de porter le masque dans les rues à forte affluence – journaldemorges Plus besoin de porter le masque dans les rues à forte affluence

Plus besoin de porter le masque dans les rues à forte affluence

Plus besoin de porter le masque dans les rues à forte affluence

Le masque sera facultatif pour faire ses emplettes au marché. Photo: JDM.

Au vu de la situation épidémiologique, le Conseil d’Etat vaudois a décidé de lever l’obligation de porter le masque dans les zones urbaines très fréquentées, telles que les marchés ou certaines rues marchandes. Cette suppression prend effet vendredi 28 janvier 2022, annonce le canton dans un communiqué.

Le Conseil d’Etat souligne qu’il a « toujours basé ses décisions quant aux mesures de protection populationnelles sur la nécessité de protéger le système hospitalier, avec la volonté d’éviter le tri des patients ou le report d’opérations importantes. » Or « depuis plusieurs semaines, les admissions aux soins intensifs sont très stables, à un niveau absorbable pour les hôpitaux », poursuit-il. Pour cette raison, le gouvernement estime justifiable de lever dès le 28 janvier l’obligation de porter le masque en extérieur, dans les foires, marchés et zones à forte affluence signalées par les communes.

Actuellement, le nombre d’infections continue d’augmenter dans le Canton, qui connaît plus de 28 000 nouvelles contaminations par semaine, peut-on lire dans le communiqué. Selon les autorités, « le pic de la 5e vague n’est sans doute pas encore atteint », d’autant que « le variant Omicron est très contagieux : il représente aujourd’hui plus de 90% des nouveaux cas. Cependant, il entraîne beaucoup moins souvent des formes graves du Covid-19, en particulier chez les personnes complètement vaccinées. Une part très importante des personnes de plus de 65 ans, plus à risque de complications, sont aujourd’hui vaccinées : plus de 93% d’entre elles ont fait ce choix. »

Et le Canton de conclure: « Pour la première fois depuis le début de la pandémie, la courbe des nouveaux cas et la courbe d’admission dans les unités de soins intensifs sont découplées : contagiosité et gravité des cas ne vont pas de pair avec Omicron. Le nombre de personnes hospitalisées se maintient autour d’une quarantaine dans ces unités, et ce depuis plusieurs semaines. Cette constance autorise le Conseil d’Etat à prendre de nouvelles décisions. Celles qui concernent les mesures sanitaires dans les lieux de formation seront communiquées cet après-midi. Le Conseil d’Etat continue à suivre l’évolution de la pandémie dans le Canton pour adapter les mesures populationnelles à la situation. »

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.