Noam Yaron a réussi sa traversée du Léman

Noam Yaron a réussi sa traversée du Léman

Noam Yaron a réussi sa traversée du lac Léman en moins de 24 heures; signant un nouveau record.

La traversée du Lac Léman à la nage de Noam Yaron, bien connu des Morgiens pour ses multiples activités, s’est révélée un succès.

A 24 ans, le jeune athlète a coupé la ligne genevoise en fin de matinée samedi, établissant un nouveau record des 75 kilomètres séparant la plage du Château de Chillon (Veytaux VD) aux Bains des Pâquis (GE), le tout en «quelques brasses» et 19h 53 minutes!

Le record du monde était jusqu’ici de 22h39, réalisé par l’espagnol Jaime Caballero en 2016.

Émotion et fierté

Un véritable exploit au bout de l’effort: «C’est le challenge le plus dur de ma vie, à résumé le champion à l’arrivée. Vents, vagues, courants, crues, débris dans l’eau, une eau à 12°C dans le petit lac,… bref ! C’est pour toutes ses raisons et plein d’autres que je suis heureux et fier d’être aller jusqu’au bout de mon rêve et même d’avoir dépassé mon objectif.»

Arrivé à Genève samedi en fin de matinée, cet ancien champion de Suisse de natation en eau libre a assuré avoir pris « beaucoup de plaisir » durant son pensum, même s’il a dû composer avec « de grosses douleurs musculaires » et « certains moments de panique ».

Il s’agit du challenge le plus dur de ma vie!

La situation a été particulièrement délicate durant la nuit à la hauteur de Thonon (France), là où la Dranse se jette dans le Léman. En raison des intempéries des derniers jours, le nageur a dû affronter des tourbillons et de nombreux débris, notamment des troncs d’arbre, a-t-il raconté. La bise et les vagues ont aussi corsé son défi.

Les conditions ont également contraint ses accompagnateurs à changer de bateau. Il a ainsi fallu remettre en place la ligne d’eau que Noam Yaron a suivi tout au long du parcours, mais sans jamais s’accrocher. Il a nagé en alternance en crawl et sur le dos.

Démarche écologique

Très actif sur les réseaux sociaux, où il cumule des dizaines de milliers d’abonnés, Noam Yaron s’était lancé dans cette aventure en octobre dernier. Outre la recherche de sponsors, il s’est fait conseiller par plusieurs spécialistes, notamment de l’EPFL et du CHUV.

Intitulé « L’Odyssée du Léman », son projet avait pour objectif, outre sa dimension sportive, de sensibiliser le public à la pollution plastique dans le lac. Il a ainsi été soutenu dans sa démarche par l’Association pour la sauvegarde du Léman.

Noam Yaron ne sait pas encore quel sera son prochain défi. Il annonce toutefois qu’un documentaire retracera bientôt son aventure sur le Léman.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.