Les polices encouragent les parents à laisser la voiture au garage

Les polices encouragent les parents à laisser la voiture au garage

L'un des visuels créés pour promouvoir le Pédibus. Photo: ATE.

Dans le cadre de sa campagne « parents-taxi », la Police cantonale vaudoise et les polices communales encouragent le système Pedibus comme solution pour favoriser la sécurité et l’autonomie des enfants sur le chemin de l’école.

« La sécurité des enfants sur le chemin de l’école est une préoccupation qui touche l’ensemble de la population », soulignent les forces de l’ordre. Dans un communiqué, publié lundi, elles encouragent les parents à délaisser la voiture pour amener leur protégés en classe.

Concrètement: « Du lundi 1er novembre et jusqu’à la mi-novembre, les gendarmes et policiers chargés de la prévention routière, ainsi que les assistants de sécurité publique, assureront une présence visible aux abords des écoles. Des disques de stationnement seront remis aux accompagnants des enfants pour leur rappeler les dangers engendrés par la dépose sauvage et les manoeuvres des parents-taxis aux abords des écoles. Les parents seront invités à encourager leurs enfants au déplacement à pied, notamment grâce aux lignes « Pedibus ». »

Pour les organismes concernés, « le but de cette sensibilisation est de faire diminuer le trafic routier aux abords des écoles. Cet afflux de circulation et de manoeuvres qui peuvent être dangereux face aux comportements imprévisibles des enfants, sont dus en grande partie par les « parents-taxis » qui déposent et/ou récupèrent leurs enfants aux heures d’entrées et de sorties des classes.

Enfin, « si la voiture devait rester le seul moyen envisageable », les polices recommandent d’utiliser les zones de dépose et les places de parking, de covoiturer, de décaler l’horaire d’arrivée de quelques minutes et de favoriser la fluidité du trafic.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.