Les métiers de la construction se dévoilent à Tolochenaz

Les métiers de la construction se dévoilent à Tolochenaz

Des ateliers seront proposés pour petits et grands. JDM

L’École de la construction, installée sur le site de la Fédération vaudoise des entrepreneurs de Tolochenaz, ouvre ses portes ce samedi. 20 métiers y seront présentés.

Les visiteurs auront accès aux 24 000 mètres carrés que comptent les ateliers et salles de classe de l’École de la construction à Tolochenaz. Ils pourront également assister à des démonstrations et participer à un grand nombre d’ateliers et d’activités didactiques et ludiques, accessibles à tous les âges. Tous les bâtiments du centre de formation pourront se visiter librement ou en suivant quatre parcours distincts, jalonnés d’énigmes à résoudre avec de nombreux prix.

Les lieux seront animés par les enseignants et des apprentis prêts à transmettre leur passion professionnelle. Des lunettes de réalité virtuelle permettront de visualiser certains métiers de manière spectaculaire et inédite

Apprentissage

En passant d’un atelier à l’autre, les visiteurs découvriront des métiers innovants et exigeants, pour lesquels de nombreuses places d’apprentissage sont disponibles.

Et si la magie opère, les jeunes séduits par un des métiers de la construction pourront s’inscrire pour un stage de quelques jours et même déposer leur candidature en vue d’une place d’apprentissage.

Cette journée de portes ouvertes qui se déroulera ce samedi est organisée par l’École de la construction, avec l’Association cantonale vaudoise des installateurs électriciens (EIT-Vaud), la Fédération vaudoise des Maîtres ferblantiers, appareilleurs et couvreurs (FVMFAC), l’Association vaudoise des installateurs de chauffage et ventilation (AVCV) et la Fédération vaudoise des entrepreneurs (FVE).

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.