La Coquette au Parc de l’Indépendance, c’est fini! – journaldemorges La Coquette au Parc de l'Indépendance, c'est fini!

La Coquette au Parc de l’Indépendance, c’est fini!

La Coquette au Parc de l’Indépendance, c’est fini!

Les années Coquette Photo: GuignetPhoto: DR.

Le bar éphémère désormais bien connu des Morgiens, qui prend ses quartiers l’été dans le Parc de l’Indépendance, devra revoir ses plans cette année. En effet, la convention signée avec la Ville n’a pas été reconduite, a-t-on appris mardi après-midi.

La nouvelle est tombée cet après-midi via une publication Facebook de La Coquette. Dans sa réaction, le comité estime que cette décision relève d’ « une grande injustice, un immense gâchis. Une totale incompréhension. » Des mots confirmés par Blaise Hofmann, l’un des initiateurs du bar éphémère: « Nous n’avons reçu aucune explication de la part de la Municipalité, regrette-t-il, la gorge nouée. C’est une couleuvre très difficile à avaler, d’autant plus que lors de notre rencontre avec les autorités (ndlr: quatre municipaux et deux experts), aucune critique n’a été formulée envers la formule que nous avions mise en place ces dernières années. » Un entretien dont les « coquets » étaient sortis confiants. « L’été s’était bien passé, l’appel à projet décrivait parfaitement La Coquette et nous avions reçu de nombreux compliments, il y avait de quoi être optimiste. »

L’été s’était bien passé, l’appel à projet décrivait parfaitement La Coquette et nous avions reçu de nombreux compliments, il y avait de quoi être optimiste.

Blaise Hofmann, l’un des initiateurs du bar éphémère

Encore choqué mais assurant « ne pas vouloir céder à la colère », Blaise Hofmann ne se prononce pas sur l’avenir. « La Coquette mobile, qui se déplacera dans le district, c’est lancé, assure-t-il. Pour le reste, tout de suite je n’en sais rien. On a lancé plein de pistes et on verra. Mais la Ville nous a été claire: ce choix est définitif. »

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.