Etoy: Le Canton veut racheter l’ancienne école internationale – journaldemorges Etoy: Le Canton veut racheter l'ancienne école internationale
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Etoy: Le Canton veut racheter l’ancienne école internationale

Etoy: Le Canton veut racheter l’ancienne école internationale

L'école internationale GEMS, laissée à l'abandon, a laissé sa place en 2020 à un gymnase. Photo: Florian Cella

Le Conseil d’État demande un crédit de 70 millions de francs pour acheter les anciens bâtiments de GEMS et y pérenniser le Gymnase d’Etoy.

Les gymnasiens de la Côte pourraient s’installer durablement à Etoy. Alors qu’on ne savait pas si les classes ouvertes en août 2020 dureraient dans le temps, le Conseil d’État vient de faire un grand pas dans ce sens. Le gouvernement demande un crédit de 70 millions pour acheter les bâtiments occupés précédemment par l’école internationale GEMS et qui sont actuellement loués contre environ 4 millions de francs par année.

La piste de la construction d’un nouveau gymnase entre Morges et Nyon est donc abandonnée au profit de cette solution. Le Conseil d’État explique dans le descriptif de son projet que « la grande difficulté à trouver un bien-fonds dans la région de la Côte susceptible d’y implanter un gymnase, l’opportunité d’achat d’immeubles dans lesquels l’État de Vaud a déjà investi 6,6 millions pour adapter les locaux et le prix conforme au marché négocié avec le propriétaire sont des arguments plaidant en nette faveur pour l’achat de ces parcelles ».

Dès la rentrée 2023, ce sont 44 classes qui éliront domicile à Etoy, contre dix en 2020. De quoi permettre aux autorités de faire face à la croissance du nombre de gymnasiens dans le canton. Quelque 88 classes supplémentaires sont attendues à la rentrée 2027-2028. La réalisation de nouvelles infrastructures à Aigle et à Echallens, respectivement à l’horizon 2024/2025 et 2025/2026, sont également au programme.

Morges Natation concerné

Le site d’Etoy accueille également Morges Natation qui loue la piscine pour ses entraînements. L’acquisition des lieux par le Canton ne remettrait pas en question le partenariat. On peut en effet lire dans la description du projet que les frais demandés de 120 000 francs par année tomberaient dans les caisses de l’État.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.