Aubonne solidaire des Tibétains

Aubonne solidaire des Tibétains

Aujourd’hui 10 mars, plusieurs communes vaudoises arboraient le drapeau tibétain sur leur territoire, démontrant leur solidarité avec le peuple tibétain.

Vous vous êtes peut-être demandé ce que faisaient ces drapeaux tibétains à Aubonne et Mont-la-Ville ce mercredi 10 mars? Ces deux communes du district, de même que six autres dans le canton (Bottens, Epalinges, Mont-La-Ville, Orbe, Saint-Saphorin, Sergey et Vevey) démontrent par ce geste leur solidarité avec le peuple tibétain, à l’instar d’autres lieux publics et privés dans le monde.

Cette date marque un anniversaire douloureux, celui du soulèvement pacifique du peuple tibétain protestant contre l’invasion chinoise et la répression féroce de l’armée d’occupation qui s’est abattue sur eux en 1959, à cette date. Dans le sillage de cette tragédie, la fuite en Inde du Dalaï Lama et de milliers de Tibétains et de Tibétaines, dont nombre ont été accueillis en Suisse.

Dans un communiqué, la Société d’amitié suisse-tibétaine (SAST) fait un point de situation en 2021. « Après 72 ans d’occupation du territoire tibétain par la République Populaire de Chine, de violations des droits fondamentaux, après une dizaine d’années de transferts massifs, planifiés et forcés, de populations chinoises vers le Tibet, le peuple tibétain se trouve, littéralement, dépossédé de son propre pays, explique la SAST. Une bonne partie de sa culture a été détruite et il n’existe sur ce territoire aucune des libertés publiques auxquelles nous sommes toutes et tous très attachés. La déforestation massive, la sédentarisation forcée des nomades participent à la disparition de cette culture et de son savoir-faire. »

En Suisse, une pétition a été lancée dans le but de soutenir ce peuple. Elle demande au Conseil fédéral de « renouveler la tradition humanitaire dont la Suisse a fait preuve envers les per­sonnes ayant fui le Tibet » une tradition qui aurait, selon les pétitionnaires, conduit la Suisse à accueillir 1000 Tibétains dans les années 1960.

Voilà pourquoi vous avez pu apercevoir le drapeau au lion des neiges – interdit par les autorités chinoises en 1959 – sur certains monuments communaux dans le canton.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.