Raphaël Mahaim candidat des Verts aux États – journaldemorges Raphaël Mahaim candidat des Verts aux États
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Raphaël Mahaim candidat des Verts aux États

Raphaël Mahaim candidat des Verts aux États

L’habitant de Lussy est entré au Conseil national en février 2022. Photo: Moesching

Réunis samedi après-midi en AG extraordinaire, les membres des Vert∙e∙s vaudois ont choisi l’actuel conseiller national de Lussy-sur-Morges Raphaël Mahaim comme candidat au Conseil des Etats en vue des élections fédérales d’octobre 2023. L’assemblée a également confirmé son souhait de mener une campagne commune avec le Parti socialiste pour cette élection.

Plus de 184 membres se sont réunis à Renens pour l’assemblée générale extraordinaire organisée par les Vert∙e∙s afin de choisir qui du conseiller national de Lussy-sur-Morges Raphaël Mahaim ou de la Lausannoise présidente du Grand conseil vaudois Séverine Evéquoz viendrait reprendre le flambeau d’Adèle Thorens Goumaz dans la course au Conseil des États en octobre 2023. Après avoir entendu les deux candidats, c’est Raphaël Mahaim qui a été choisi. L’assemblée a également confirmé son souhait de mener à nouveau une campagne commune avec le Parti socialiste pour cette élection.

Raphaël Mahaim, né le 31 décembre 1983 à Lausanne, avocat à Lausanne, est spécialisé en droit de l’aménagement du territoire et de l’environnement, qu’il enseigne à l’UNIL et à la HES-SO comme chargé de cours. Il est notamment impliqué dans l’affaire des Aînées pour la protection du climat qui ont agi contre la Confédération pour son inaction climatique, procédure traitée actuellement devant la Cour européenne des Droits de l’Homme. Il a aussi cofondé l’association Avocat·e·s pour le Climat qui ambitionne de porter et soutenir devant les tribunaux des affaires en lien avec la protection du climat et de l’environnement. Au plan politique, il s’est engagé très tôt pour l’écologie politique en co-fondant les Jeunes Vert-e-s Vaudois-exs à l’âge de 17 ans. Il a siégé au Conseil communal d’Echichens de 2006 à 2009 avant d’être élu, à l’âge de 23 ans, en 2007 au Grand Conseil vaudois. Il y a été réélu en 2012 et 2017, avant d’accéder, au début de l’année 2022, au Conseil national, où il siège à la Commission des affaires juridiques (CAJ) et à la Commission judiciaire.

Raphaël Mahaim incarne le rajeunissement et le renouvellement du personnel politique auxquels aspirent les Vert∙e∙s. Il sera, au Conseil des États, le porte-voix d’une génération qui est prête à prendre ses responsabilités au plus haut niveau pour accélérer l’indispensable transition écologique. Bien qu’il ait 20 ans de moins que la moyenne d’âge du Conseil des États, il peut déjà s’appuyer sur 16 ans d’expérience de politique parlementaire aux trois niveaux de l’Etat (communal, cantonal et fédéral). Habitant à la campagne (district de Morges) mais ayant sa PME (étude d’avocat) à Lausanne, il saura représenter le canton dans toute sa diversité. Outre ses engagements pour l’écologie, Raphaël Mahaim est très investi dans le monde associatif et s’implique à divers niveaux notamment en faveur d’une agriculture paysanne forte, de conditions-cadres favorables aux PME, d’une politique européenne volontariste, de l’égalité, de la lutte contre toutes formes de discrimination ou encore pour la protection des droits fondamentaux.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.