Morges interdit l’arrosage en raison de la sécheresse – journaldemorges Morges interdit l'arrosage en raison de la sécheresse
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Morges interdit l’arrosage en raison de la sécheresse

Morges interdit l’arrosage en raison de la sécheresse

Les terrains de sport, promenades et parcs publics de la Ville ne sont donc pas concernés par cette restriction. Photo: Unsplash/Bernhard.

Malgré les précipitations des derniers jours, les réserves d’eau potable sont basses, annonce la Ville de Morges sur son site internet. Le printemps a été très sec et chaud. Pour éviter de mettre en difficulté la distribution d’eau, la Municipalité a décidé d’interdire l’arrosage des gazons ainsi que tout arrosage automatique de surface verte, dès à présent et jusqu’à nouvel avis.

La Suisse a été touchée par des records de chaleur au mois de mai et par une canicule à la mi-juin, accompagnées par de très faibles précipitations depuis le printemps. Ce temps sec et chaud n’est pas sans conséquence sur les réserves d’eau potable, explique la Ville dans un communiqué. En effet, le niveau des nappes phréatiques a significativement baissé. Les réserves en eau du Morand, qui desservent Morges, ont chuté à une vitesse jamais observée jusqu’ici. Les précipitations des derniers jours n’ont de loin pas encore suffi à ramener ces réserves à un niveau satisfaisant.

Bien que la situation soit encore sous contrôle, la Municipalité estime nécessaire de soulager les réserves du Morand. C’est pourquoi les mesures suivantes sont prises avec effet immédiat et jusqu’à nouvel avis sur le territoire communal :

  • Interdiction d’arrosage des gazons ;
  • Interdiction d’arrosage automatique des surfaces vertes ;
  • Remplissage des piscines de plus de 5 m³ seulement sur demande motivée auprès des Services industriels ;
  • Réduction du débit d’eau de l’ensemble des fontaines.

L’arrosage à la main des jardins potagers ainsi que des fleurs ornementales est encore permis, mais doit se faire de manière parcimonieuse, en soirée.

Afin de préserver l’eau potable, les terrains de sport, promenades et parcs publics de la Ville sont arrosés depuis de nombreuses années par l’eau du lac non traitée. Ils ne sont donc pas concernés par cette restriction. Les propriétaires de citernes de récupération d’eau de pluie font eux aussi exception à l’interdiction d’arrosage.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.