Les échos du Conseil de Saint-Prex – journaldemorges Les échos du Conseil de Saint-Prex
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les échos du Conseil de Saint-Prex

Les échos du Conseil de Saint-Prex

Le Conseil s'est réuni mercredi 28 septembre dans le collège du Cherrat. Photo: JDM

L’organe délibérant s’est réuni mercredi 28 septembre. L’état des routes, un parc à chiens et l’arrêté d’imposition étaient à l’ordre du jour.

Les infos à retenir

État des routes

La Municipalité a mandaté le cabinet d’ingénieurs JM&J afin de dresser un état des lieux de l’ensemble des routes se trouvant sur le territoire communal. Une étude qui a été présentée hier soir et juge globalement suffisantes les infrastructures saint-preyardes. Les experts ont également conclu leur présentation par plusieurs scénarios destinés à améliorer la situation. La proposition préconisée est celle d’un investissement d’un million de francs sur dix ans. L’objectif étant de ne plus avoir de routes en mauvais état d’ici dix ans. Reste maintenant à l’Exécutif à décider si cette présentation devra donner lieu, dans les prochains mois et années, à des préavis.

 

41

Telle est la part, en pour cent, de l’électricité achetée par la Commune qui est sujette aux fluctuations du marché libre. Ce sont donc ces 41 % qui doivent être renégociés d’ici la fin de l’année. L’Exécutif privilégie pour l’instant un contrat de six mois, les experts annonçant que le marché pourrait se détendre au deuxième semestre 2023.

Parc à chiens

Le Conseil communal devait se prononcer sur crédit de 59 000 francs destiné à réaliser un parc à chiens sur une parcelle située à l’extrémité nord du Vieux-Moulin. Alors que la commission ad hoc ainsi que celle des finances ont approuvé le texte, l’organe délibérant l’a refusé par 24 voix contre, 21 pour et 10 abstentions. Suite aux rapports des deux commissions, le conseiller Thierry Jaquiéry a fait part de son opposition au préavis défendant notamment le fait «qu’il préférait voir ce type de crédit alloué au remplacement et à l’amélioration des places de jeux attendus depuis bien longtemps».

Impôt

L’arrêté d’imposition pour l’année 2023 était aussi à l’ordre du jour. Malgré l’instabilité due notamment à la situation énergétique et l’inflation, la Municipalité a souhaité laisser le taux d’impôt pour l’année prochaine au niveau actuel –  il se monte à 59 points pour 2022. Également défendu par la commission des finances, ce statu quo a ensuite reçu le soutien unanime de l’organe délibérant.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.