La syndique de L’Isle conserve son poste

La syndique de L’Isle conserve son poste

Anne-Lise Rime est actuellement syndique de L'Isle. Elle garde ce poste pour les cinq prochaines années.

Pour Anne-Lise Rime, la prochaine législature s’inscrira dans une certaine continuité. En effet, l’actuelle syndique de L’Isle a battu Claude Rosat avec 331 voix contre 59.

Dans la commune du pied du Jura, les deux candidats en lice étaient des profils bien connus du paysage politique islois. C’est finalement la syndique en place depuis 2016, Anne-Lise Rime, qui siégera à nouveau à son poste de cheffe de l’Exécutif. « Je suis très honorée de ce résultat et de la confiance que les habitants m’ont témoigné », s’est-elle exclamée peu après l’affichage du verdict.

Anne-Lise Rime était déjà arrivée largement devant lors du premier tour (399 voix contre 228 à son adversaire). « En analysant ces chiffres, je me suis dit que ça allait sûrement bien se passer pour la syndicature, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. »

Face à Claude Rosat, elle s’est largement imposée avec un total de 331 suffrages. L’actuel municipal chargé du patrimoine, de la police des constructions, des forêts et des bâtiments comptait tenter sa chance face à celle qui occupe un siège à l’exécutif depuis 2013. Il a finalement obtenu 59 votes. « Je tiens à remercier Claude Rosat qu’on ait eu l’occasion de vivre cette élection, a assuré l’élue. Je me réjouis de continuer de travailler avec lui pour la suite de cette législature et le début de la suivante. »

S’il n’y a pas eu d’événement particulier organisé dans la commune du Pied-du-Jura – Covid oblige – la syndique s’est réjouie de pouvoir fêter la bonne nouvelle avec ses proches. « Ce sera en toute simplicité car les conditions sanitaires sont ce qu’elles sont. Mais je serai avec ma famille, ce qui est très important car elle a été d’un grand soutien. »

Pas de grande surprise durant ces communales donc, malgré les neuf candidats qui s’étaient présentés au premier tour. Finalement, les quatre sortants Anne-Lise Rime, Steve Baudat, Philippe Mülhauser et Claude Rosat ont été réélus facilement. C’est Eric Hostettler qui avait complété le collège municipal, lui qui l’avait quitté pour raisons personnelles en cours de législature.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.