La répartition des départements dévoilée – journaldemorges La répartition des départements dévoilée

La répartition des départements dévoilée

La répartition des départements dévoilée

Les deux "Morgiennes" Isabelle Moret et Nuria Gorrite connaissent désormais les dicastères qu'elles devront gérer. Photo: Moesching

Le Conseil d’État vaudois a élu Christelle Luisier Brodard à sa présidence et dévoilé son organisation pour la législature 2022-2027.

Sous la conduite de Nuria Gorrite, doyenne de fonction et conformément à la loi sur l’organisation du Conseil d’État (art. 27 LOCE), les membres du Conseil d’État élu ont désigné la nouvelle présidente pour la législature 2022-2027 et décidé de l’attribution et d’une nouvelle composition des départements.

Christelle Luisier Brodard, nouvelle présidente du Conseil d’État, prendra la tête d’un département composé des entités suivantes: Affaires institutionnelles et communes (DGAIC), Territoire et logement (DGTL), Éducation physique et sport (SEPS); le Bureau de la durabilité fusionnera avec l’Unité du Plan climat pour renforcer leurs synergies et leur vocation transversale. À noter que la Chancellerie d’État, de même que les Affaires extérieures (OAE), seront rattachées administrativement à la fonction présidentielle et au département qui en assumera la charge.

Frédéric Borloz dirigera le département en charge de l’enseignement obligatoire (DGEO), de l’enseignement postobligatoire (DGEP), de l’enseignement supérieur (DGES), de l’enseignement spécialisé et appui à la formation (SESAF). Il conduira également les affaires transfrontalières de l’OAE.

Vassilis Venizelos dirigera le département en charge de l’Environnement (DGE), de l’Enfance et de la jeunesse (DGEJ), des Curatelles et tutelles professionnelles (SCTP), de la Police cantonale (Polcant), du Pénitentiaire (SPEN) et de la Sécurité civile et militaire (SSCM).

Rebecca Ruiz dirigera dans sa composition actuelle le département en charge de la Santé et de l’Action sociale (DSAS), à savoir la Santé (DGS), la Cohésion sociale (DGCS), le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) ainsi que le Bureau cantonal de médiation santé et social et le Contrôle interdisciplinaire des visites en établissements sanitaires et sociaux (CIVESS).

Isabelle Moret dirigera le département en charge de l’Emploi (SDE), de la Promotion économique et de l’innovation (SPEI), de la Population (SPOP), des Immeubles et du patrimoine (DGIP), ainsi que de l’Égalité entre les femmes et les hommes (BEFH). À noter que ce nouveau département gérera le dossier de la Caisse de pension de l’État de Vaud (CPEV) placé sous la responsabilité du DSAS jusqu’ici.

Nuria Gorrite dirigera le département en charge de l’Accueil de jour des enfants (OAJE), du Personnel de l’État (SPEV), de la Mobilité et des routes (DGMR), des Automobiles et de la navigation (SAN), du Numérique et des systèmes d’information (DGNSI), des Affaires culturelles (SERAC), ainsi que du Conseil et appui en management et organisation (UCA).

Valérie Dittli dirigera le département en charge de la Fiscalité (DGF), de l’Analyse et gestion financière (SAGEFI), de l’Agriculture, viticulture et affaires vétérinaires (DGAV), de la Recherche et informations statistiques (STAT VD), ainsi que de l’Organe de prospective.

Par ailleurs, le Plan Climat fera l’objet d’une co-présidence entre Christelle Luisier Brodard et Vassilis Venizelos. À terme, et après sa fusion avec le Bureau de la durabilité, la nouvelle entité redéfinie fera l’objet d’un rattachement au département en charge de l’Agriculture.

Le gouvernement, au début de la législature puis chaque année, doit également désigner une vice-présidente ou un vice-président, selon la règle du tournus (art 33 LOCE). Rebecca Ruiz sera vice-présidente du Conseil d’État du 1er juillet 2022 au 30 juin 2023.

Le Conseil d’État fonctionnera dans sa nouvelle composition dès le 1er juillet 2022, après la cérémonie d’assermentation des autorités cantonales le 28 juin prochain.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.