Ça bouge du côté des écoles

Ça bouge du côté des écoles

Les salles d’éducation nutritionnelle pourraient voir le jour sur la toiture basse de Beausobre. Photo: JDM

Alors que 24,5 millions seront votés pour Chanel, Beausobre aussi pourrait bien changer de visage.

On le sait, Morges se développe, de nouveaux habitants arrivent et il faut suivre la cadence avec les infrastructures, notamment scolaires. Dans le viseur des autorités depuis de longs mois, les bâtiments scolaires de Chanel – datant des années 50-60 – doivent faire l’objet d’un assainissement, d’une rénovation et d’un agrandissement pour répondre aux besoins croissants du nombre d’élèves. Pour mener à bien cette mission, un crédit de 24,5 millions sera voté mercredi prochain afin de démolir partiellement, rénover, construire et créer une école provisoire sur le site.

Ce chantier aura cependant des conséquences sur le collège voisin de Beausobre. En effet, lors des études effectuées en amont, l’opportunité de repositionner les salles d’éducation nutritionnelle sur le site de Beausobre a été analysée. «Celles-ci sont situées à distance du site de Beausobre, ce qui entraîne une perte de temps pour les élèves», indique le préavis municipal. De plus, le projet de Chanel regroupe l’ensemble des classes du cycle primaire sur le site, occupant l’entier de l’espace à disposition. C’est en se basant sur ces éléments que la Municipalité propose de repositionner les salles d’éducation nutritionnelle à Beausobre.

Ces classes et leurs annexes (chambre froide, économat, réduit, buanderie) pourraient trouver place sur la toiture basse sud-ouest du bâtiment B2, ce qui «permet non seulement de laisser des possibilités d’évolution scolaire future sur le site mais également de prévoir des rénovations (y compris en terme énergétique) du bâtiment B2», informe encore le préavis. Une commission sera chargée de l’étudier avant qu’il soit soumis au vote du Conseil communal.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.