Après la pluie, place à un air printanier

Après la pluie, place à un air printanier

La pluie a laissé place au soleil jeudi après-midi. Photo d'archives: Martin/24heures

L’hiver a laissé sa place à des températures printanières à deux jours du Nouvel An. Le mercure a allègrement dépassé les 15 degrés dans certaines régions jeudi.

En plaine, le mercure fluctuait autour des 13 degrés à Genève, Lausanne, Fribourg, Berne et Zurich. Même en montagne, l’air était particulièrement doux pour la saison avec près de 11 degrés aux Marécottes (VS), à Adelboden (BE) ou à La Brévine (NE).

Cet air de printemps précoce a mis fin aux fortes précipitations de mercredi à jeudi sur le versant nord des Alpes. Malgré cette amélioration, les conditions en montagne restent encore dangereuses.

Gare aux avalanches

Le danger d’avalanche est toujours classé à 4 (danger fort) sur 5 dans l’arc alpin de Martigny à Coire, selon l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF). Plusieurs régions comme Champéry (VS), Gstaad (BE), Adelboden (BE) ou Sarnen (OW) ont toutefois passé à 3 (danger marqué) jeudi.

Pour ces deux niveaux d’alerte 3 et 4, le SLF met en garde contre le risque d’avalanches mouillées. Il recommande la plus grande prudence pour des randonnées hors-piste en dehors des pistes sécurisées.

Route sous la boue

A plus basse altitude, les fortes pluies ont saturé les sols d’eau. Dans le canton de Glaris, entre Luchsingen et Leuggelbach, la route principale a été submergée par une coulée de boue sur 500 mètres. Une maison a été cernée sans toutefois être endommagée. Quatre autres ont subi des infiltrations d’eau.

Ces précipitations ajoutées à la neige tombée récemment font de décembre un mois plus arrosé que d’habitude, note Météosuisse dans son bilan mensuel. Sur le Bassin lémanique, les valeurs ont atteint plus de 150% de la norme 1981-2010, alors qu’au Sud des Alpes, elles sont généralement restées inférieures à 30% de la norme.

Noël vert

Malgré des chutes de neige jusqu’à basse altitude au début du mois, le redoux a tout effacé en plaine à l’approche du 25 décembre. Zurich, Bâle et Neuchâtel ont connu leur onzième année consécutive sans neige à Noël, indique l’institut météorologique.

Pour Zurich et Bâle, il s’agit de la plus longue période de Noël vert depuis le début des mesures en 1931. A Neuchâtel, où les mesures ont également débuté en 1931, il y a eu une période de 13 ans sans neige de Noël, de 1962 à 1974. La plus longue période de Noël vert a été enregistrée à Lugano, au Tessin. Elle a duré 15 ans, de 1964 à 1978.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.