Omicron met à mal les centres médico-sociaux – journaldemorges Omicron met à mal les centres médico-sociaux
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Omicron met à mal les centres médico-sociaux

Omicron met à mal les centres médico-sociaux

Image d'illustration: Pascal Frautschi

Les centres médico-sociaux vaudois restent sur le pont, mais les absences et la pénurie de personnel pèsent sur l’activité.

Face à la hausse fulgurante des contaminations, les collaboratrices et collaborateurs des CMS vaudois sont également touchés par cette nouvelle vague de CoVID-19. En conséquence, les absences pour cause de quarantaine ou d’isolement affectent de manière importante l’organisation des prestations d’aide et de soins à domicile et les CMS du dispositif de l’AVASAD doivent faire appel à des ressources externes. De plus, plusieurs collaboratrices et collaborateurs des CMS ont renoncé ou écourté leurs vacances et un appel a été lancé auprès des retraités et volontaires pour venir renforcer les équipes. Au vu de la pénurie de personnel dans l’ensemble du secteur des soins, les effectifs restent cependant insuffisants.

Ainsi, les CMS font face à une situation sans précédent, comme l’ensemble du système médico-social vaudois. Malgré les efforts consentis afin de maintenir l’ensemble des prestations d’aide et de soins à domicile, les CMS du canton de Vaud sont actuellement contraints de réorganiser, de reporter, voire d’annuler temporairement une partie des prestations, toujours sur la base d’une évaluation clinique permettant de prendre en compte les besoins et la situation de chaque personne. Les situations vitales et indispensables sont assurées pleinement. Les autres situations sont priorisées selon les critères d’urgence, d’instabilité et selon le niveau de dépendance.

Dans ce contexte, plusieurs clientes et clients font malheureusement face à des changements de planification. Les membres du personnel doivent quant à eux faire preuve d’une grande flexibilité malgré l’absence de répit de ces presque deux années de pandémie, la charge de travail étant reportée en partie sur les collaboratrices et collaborateurs présents.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.