Les restaurants bientôt ouverts

Les restaurants bientôt ouverts

Les restaurants, comme ici à Bière, pourront à nouveau ouvrir leurs portes le 10 décembre.

Après s’être concertés et dans une volonté d’harmonisation et de clarté, les gouvernements des cantons de Vaud, Neuchâtel, Fribourg, Genève et Jura ont décidé ensemble la réouverture des cafés et restaurants dès jeudi 10 décembre.

Suite à des discussions intervenues entre plusieurs conférences intercantonales romandes, les ministres de l’Économie des cantons de Vaud, Fribourg, Neuchâtel, Genève et Jura se sont concertés dans le cadre de la réouverture des cafés et restaurants. Ils sont convenus qu’une harmonisation de la date de réouverture était sans doute le meilleur message à envoyer à tous les acteurs, avec des mesures communes, claires et compréhensibles. La date de l’annonce (ce jour) et celle de la réouverture (10.12) permettent aux acteurs du secteur de la restauration de se préparer à la réouverture.

Il a été décidé que ces réouvertures – sur le plan sanitaire –  étaient toutes placées a minima sous le régime de la Confédération, à savoir:

  • fermeture de 23h à 6h
  • 4 personnes maximum par table
  • obligation de consommer assis
  • fournir ses coordonnées

La distance physique, se laver les mains et le port du masque lorsqu’on n’est pas assis demeurent naturellement des consignes à respecter également. Un suivi cantonal sera assuré quant au monitorage de l’effet éventuel de la réouverture de restaurants sur la pandémie. Cela signifie que cette décision peut être révoquée si la situation sanitaire l’exige. « Ca n’a pas été tout simple, mais nous sommes parvenus à trouver un accord entre cantons voisins et c’est une coordination que nous pouvons saluer », se réjouit le conseiller d’État Philippe Leuba.

Il est important que la population continue à faire preuve de la plus grande rigueur dans le respect des règles de précaution, afin de réduire la pression sur le système sanitaire. Les chauffages électriques seront acceptés exceptionnellement pour favoriser l’exploitation des terrasses.

Les nouvelles mesures annoncées le 25 novembre

1.

Fêtes de Noël et Nouvel An

Du 18 décembre au 3 janvier, seuls les rassemblements dans le cercle familial sont autorisés jusqu'à 10 personnes.
Les autres manifestations publiques ou privées, y compris politiques, restent limitées à 5 personnes.
2.

Le ski

Les stations de ski peuvent fonctionner moyennant un plan de protection prévoyant des mesures aptes à éviter les regroupements de personnes.
Les plans de protection doivent être préalablement approuvés par l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC) après consultation du Médecin cantonal.
Les cafés, restaurants et buvettes situés sur les pistes de ski doivent fermer à la même heure que les installations de remontée mécanique.
3.

Culture et divertissement

Dès le 1er décembre, les musées et galeries d'exposition sont ouverts, moyennant les plans de protections usuels.
Cinémas et théâtres restent fermés.
4.

Services religieux

Dès le premier décembre, les cérémonies religieuses sont autorisées avec au maximum 30 personnes, moyennant un plan de protection, une assistance obligatoirement assise avec distance, port du masque et traçage.

Un net renforcement des contrôles

Les services de l’Etat et les communes, ainsi que les polices cantonale et communales vont effectuer tous les contrôles requis pour assurer la bonne exécution des mesures cantonales. En cas de violation de ces dernières, l’EMCC peut fermer immédiatement les installations et établissements concernés. « Dans ces circonstances, nous devons prolonger l’esprit de solidarité et aider les personnes qui subissent économiquement les effets des mesures destinées à lutter contre la pandémie », a plaidé Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’État.

115 millions de plus sur la table

Cinq crédits supplémentaires sont transmis à la Commission des finances et trois arrêtés urgents ont été adoptés par le Conseil d’Etat, pour un montant total de 115 mios (210 mios d’effets économiques):

-> 8 mios pour le Fonds soutien à l’industrie

-> 50 mios pour les cas de rigueur

-> 18 mios pour une opération « WelQome 2»

-> 10 mios pour un soutien à la culture

-> 15 mios pour les salaires RHT

L’ensemble des mesures économiques prévues liées au COVID s’élève à 115 millions avec impacts économiques de 230 millions. Le Grand Conseil examinera l’entier des textes législatifs en lien avec les mesures de soutien économique.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.