Nouvelle fermeture des restaurants après le 26 décembre

Nouvelle fermeture des restaurants après le 26 décembre

Photo: KEYSTONE/Laurent Gillieron

Après concertation avec les autres gouvernements romands et consultation de la branche, le Conseil d’Etat vaudois a décidé la fermeture des établissements de restauration dès le samedi 26 décembre à 23h.

La concertation entre gouvernements des cantons romands s’est poursuivie ces derniers jours. Prenant acte que les cantons de Berne, du Jura et de Genève sont déjà soumis au régime fédéral, les gouvernements des cantons de Fribourg, Vaud, Neuchâtel et Valais ont choisi de renoncer à faire usage des possibilités de dérogation encore autorisées par le droit fédéral pour les établissements de restauration. Cette mesure tient compte de l’évolution de l’épidémie (notamment la stabilisation du nombre de cas à un haut niveau ou encore la récente mutation du virus) et de l’impossibilité pour certains cantons de Suisse occidentale de faire usage des possibilités de dérogation en vertu du droit fédéral.

Les gouvernements des cantons romands poursuivront leurs échanges durant ces prochaines semaines, de même qu’ils resteront en contact étroit avec les autorités fédérales et feront un nouveau point de situation en vue de la rentrée de début janvier. Pour rappel, le Conseil fédéral observe la situation en continu et a annoncé qu’il procèdera à une évaluation intermédiaire le 30 décembre, se réservant la possibilité de prendre des mesures supplémentaires si la situation devait encore se dégrader.

Le Conseil d’Etat vaudois prévoit toutefois une exception pour les restaurants sur les pistes de ski, dont l’exploitation restera autorisée durant les heures d’ouverture des pistes.

Les services de livraison de repas à domicile et services de petite restauration à l’emporter ne sont pas concernés par la mesure de fermeture, tout comme les espaces de restauration des hôtels pour les clients hôtes.

Pour le surplus, le Conseil d’Etat continue de faire usage de la possibilité qui lui est laissée, en application de l’art. 7 al. 2 de l’ordonnance fédérale COVID-19, de maintenir les heures d’ouverture des autres différents établissements et installations accessibles au public actuellement en vigueur, en application de l’arrêté cantonal fixant les mesures destinées à lutter contre l’épidémie COVID-19. La poursuite de ce régime d’exception est évidemment conditionnée à l’état de la situation sanitaire et au strict respect des critères définis par l’art. 7 al. 2 précité pour bénéficier de ces extensions ; un retour aux horaires imposés par le Conseil fédéral doit donc être réservé, la situation demeurant fragile.

Ainsi, pour le moment, les horaires pour les établissements et installations accessibles au public déjà ouverts, autres que les bars et les restaurants, sont maintenus. En particulier, l’ouverture des commerces obéit aux horaires usuels (ouverture possible le dimanche et le samedi 26 décembre pour ceux qui en ont déjà l’autorisation), tout comme par exemple les bibliothèques, musées, galeries d’exposition, installations et activités sportives, etc.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.