Les candidats morgiens présentent leur projet

Les candidats morgiens présentent leur projet

Les onze candidats à la Municipalité de Morges. Il n'en restera que sept ce dimanche. Photo: Bovy.

Mardi soir, le débat en vue du deuxième tour des élections communales s’est déroulé sur le plateau de La Télé, en partenariat avec le Journal de Morges. Les onze candidats toujours en lice ont chacun leur tour pu présenter en une minute un projet concret qu’ils désireraient mettre en œuvre en cas d’élection le 28 mars prochain.

Laurent Pellegrino, PLR

J’ai quatre propositions à mettre en place dès cet été. Débuter la voie verte sans attendre un nouveau PPA et prévoir un espace de repos pour les cyclistes vers la piscine. Il est aussi nécessaire d’offrir à la population la possibilité de louer des boxes à vélos individuels ou collectifs. Et finalement, créer les “Jardins d’été” du Bluard, un nouvel espace ouvert au public pendant l’été et qui se situerait dans la cour de l’ancienne école, avec un prolongement jusqu’au lac et un accès aux baigneurs. Un joli lieu de rencontres.

David Guarna, Entente Morgienne

Mon premier projet concret serait en faveur des familles. Je souhaiterais réintroduire l’allocation naissance sous une nouvelle forme: que chaque famille morgienne reçoive pour chaque naissance trois bons de 50 francs à faire valoir dans les commerces morgiens. Avec 166 naissances par année, cela représenterait environ 25 000 francs – soit la moitié de la décoration d’un giratoire – et serait bénéfique tant aux familles qu’à l’économie locale. Une allocation gagnante-gagnante donc.

Laure Jaton, Parti Socialiste

Mon projet pour Morges, c’est un espace public égalitaire. Femmes et hommes n’ont pas le même usage de l’espace public et chez les femmes, l’insécurité mène parfois à l’allongement des parcours, pour éviter les zones anxiogènes. Pour atteindre ce but, je propose entre autres de féminiser le nom des rues, de sécuriser les zones d’attente des transports publics, d’offrir des cours d’autodéfense pour les filles et de la sensibilisation à la non-violence pour les garçons ou encore d’augmenter le nombre de femmes dans la police.

Jean-Pierre Morisetti, UDC

Mon projet tourne autour du Parc des Sports. Le PPA a été balayé à cause des droits à bâtir sur le terrain du camping et d’une idée de Centre aquatique démesuré. Si on ne peut pas tout refaire d’un coup, je mettrai ma priorité sur la volonté de terminer la renaturation de la Morges. Elle s’est arrêtée au pont, je souhaiterais effectuer le dernier tronçon jusqu’au lac. Je souhaite également réhabiliter les accès aux parkings existants en améliorant la signalétique.

Laetitia Bettex, Les Vert’libéraux

J’aimerais m’engager pour la réalisation d’un parc public sur le site de La Prairie. J’imagine un parc végétalisé et arborisé, pas trop construit, avec une prairie fleurie et une zone enherbée où l’on pourrait jouer au ballon, au frisbee ou faire un pic-nique. Quelque chose de rapidement réalisable et peu onéreux. Le terrain appartient déjà à la commune, les arbres sont bien entretenus et il existe des cheminements piétonniers, donc nous avons tout pour bien faire

Vincent Jaques, Parti Socialiste

Mon intention s’inscrit dans le cadre du soutien à la vie associative et culturelle. J’ai envie de donner un coup d’accélérateur à la Maison des associations qui regroupe une quarantaine d’associations et recherche un toit pour ses activités. La Municipalité a proposé l’ancien collège du Bluard pour recevoir cette maison, il s’agit désormais de concrétiser cette idée. Le bâtiment pourrait aussi accueillir un volet culturel, comme des résidences d’artistes.

Sylvie Podio, Les Vert-e-s

Si je suis réélue, ma priorité sera le plan climat avec l’objectif d’avoir un bilan neutre en 2030. Je veux axer mes intentions sur la mobilité, afin d’augmenter en surface et en qualité les cheminements de mobilité douce. Il faudra également pacifier le trafic avec une réduction de la vitesse à 30km/h. Je souhaite aussi étoffer l’offre en transports publics. Pour remplir les bus, nous pourrions élargir davantage notre soutien financier à la population qui consiste en des mesures de réduction des coûts à certains publics.

Jean-Jacques Aubert, PLR

Les aménagements que je souhaite porter sont des accès au lac permettant, depuis la rive, de rejoindre des plateformes ou decks en bois équipés d’échelles permettant la baignade, le pic-nique ou le prélassement au soleil en ayant le sentiment d’être sur le lac. J’en prévois trois entre le Parc de Vertou et le Port du Petit-Bois, où la baignade sera sécurisée, et l’espace interdit aux bateaux, sur le même modèle de ce que l’on peut voir à Ouchy.

Philippe Dériaz, Parti Socialiste

Je souhaite mettre l’accent sur l’assainissement énergétique des bâtiments scolaires. Il faut prioriser Chanel et la Gracieuse et y appliquer un assainissement énergétique en tenant compte de l’urgence climatique. On pense notamment à des panneaux photovoltaïques sur les toits et un chauffage à distance efficient. Les cours d’école sont aussi à aménager grâce à des jardins pédagogiques et des modules de démonstration.

Mélanie Wyss, PLR

Un projet qui me tient à cœur, c’est la mise à disposition du stand de tir du Boiron, désespérément vide et inutilisé depuis début 2020. J’aimerais dans un premier temps y installer un accès à l’eau courante pour permettre aux utilisateurs de la plage de se doucher. Puis, permettre aux acteurs morgiens qui le souhaitent de s’y engager et de proposer des activités sur ce lieu. Nous n’avons pas de refuge à Morges, cet espace pourrait être par exemple un lieu de fête familiale pour nos concitoyens.

Pascal Gemperli, Les Vert-e-s

Je souhaite mettre en place un fonds d’encouragement à la transition écologique pour les commerçants et PME morgiens. L’idée étant de financer leur projet et de les rembourser grâce à l’économie réalisée. On peut imaginer le remplacement d’un four chez un boulanger ou un plan de réduction des déchets pour un bureau. Ce projet s’inscrit dans une logique climatique et de soutien aux indépendants qui en ont bien besoin actuellement.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.