La candidate socialiste touchée par le virus

La candidate socialiste touchée par le virus

La candidate du Parti socialiste de Morges Laure Jaton. Photo: Bovy

Le Parti socialiste annonce que sa candidate Laure Jaton a fait l’objet d’un test positif au Covid-19, ce qui l’obligera, forcément, à modérer sa campagne pour le 2e tour des Municipales. Elle est atteinte de « symptômes légers », selon son parti.

La campagne prend donc un tour inattendu, notamment à quelques jours du débat télévisé organisé par le Journal de Morges et La Télé. Une campagne qui suscite de nombreuses remarques après le ralliement des « partis du centre » avec ceux de droite, que l’Entente morgienne a justifié jeudi dans un communiqué « répondant aux attaques de la gauche ».

Pour ce qui est de Laure Jaton, qui préside le Conseil communal et donc le bureau des élections, le PS joue la transparence. « La campagne prend une forme différente suite l’annonce du résultat positif du test effectué par notre candidate. Elle devra modérer temporairement sa participation à la campagne et mettre son énergie à son rétablissement. En quarantaine, elle ne pourra plus être présente physiquement auprès de la population durant les prochains jours. Le PS a basé sa campagne sur de multiples canaux, en présentiel lors des actions militantes, qui sont les fondamentaux de notre parti, ou sur les réseaux sociaux. C’est par ce dernier qu’elle pourra rester en contact avec les électrices et électeurs. Nous tenons à relever que Laure Jaton a toujours appliqué, avec une stricte rigueur, les règles sanitaires. »

L’Entente agacée

Après son ralliement à la « coalition de droite » formée du PLR, de l’UDC et des Vert’libéraux, l’Entente morgienne a subi – et subit encore – des critiques notamment en raison de slogan sans cesse martelé du « ni de gauche ni de droite ».

Le comité a donc publié une mise au point pour faire mieux comprendre son positionnement. «Ce slogan n’est pas l’expression du fait que l’EM n’a pas un avis sur l’avenir de Morges, bien au contraire. Nous sommes un groupe indépendant, ouvert et respectueux de chaque personnalité et sensibilité qui le compose. Nous avons toujours mis en avant la liberté d’opinion, sans influence partisane, de tous nos membres, d’où ce slogan qui confirme une entière liberté de vote, où l’intérêt des Morgiens est plus fort que la polarisation gauche/droite», a répliqué David Guarna, candidat à la Municipalité et conseiller communal, par ailleurs président de la Commission de gestion.

L’Entente a rejoint l’équipe du Centre et de la droite au second tour, car elle souhaite une meilleure représentation des forces en place à la Municipalité. «Nous nous battons depuis toujours pour que les intérêts de toutes et tous soient pris en compte. C’est pourquoi nous avons décidé de faire équipe avec le Centre et la droite pour renforcer la diversité des partis représentés à l’Exécutif», commente Eric Décosterd, Président de l’Entente morgienne.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.