La Morgienne Maevia Griffiths décroche une résidence artistique à Gênes – journaldemorges La Morgienne Maevia Griffiths décroche une résidence artistique à Gênes

La Morgienne Maevia Griffiths décroche une résidence artistique à Gênes

La Morgienne Maevia Griffiths décroche une résidence artistique à Gênes

La lauréate du concours Maevia Griffiths. Photo: Samuel Poirier

L’artiste a remporté le concours mis en place par la Ville de Morges, en collaboration avec la Conférence des villes en matière culturelle.

La lauréate Maevia Griffiths projette de créer un film documentaire et un rapport photojournalistique sur une coopérative d’agriculture sociale pour les demandeuses et demandeurs d’asile à Ormea, à une heure de Gênes. Le parcours impressionnant de l’artiste et le projet qu’elle souhaite développer à Gênes, explorant des thèmes d’actualité tels que la migration, l’asile et l’agriculture sociale, ont convaincu le jury et la Municipalité. L’enquête sur le terrain et l’immersion sociale prévues requièrent un réel ancrage sur place et justifient pleinement une telle résidence.

De plus, la réalisatrice a intégré le photographe Samuel Poirier au projet, permettant ainsi d’assurer la création d’une exposition en 2023 à l’Espace 81, en attendant la sortie du film.

Une vocation et des succès

Maevia Griffiths, 27 ans, a obtenu un master en études du développement. Elle termine actuellement un deuxième master en réalisation de films documentaires. Au printemps 2021, son film « Elles les (in)visibles », consacré aux femmes sans-papiers, a été soutenu par la Ville de Morges et projeté à l’Open Air du cinéma Odéon. Le succès rencontré dans plusieurs festivals confirme la vocation de la réalisatrice. L’artiste engagée a l’espoir que son nouveau projet permette de transmettre des informations du terrain sur la condition de la population migrante à des publics variés. Elle souhaite également inspirer d’autres initiatives calquées sur ce qui se pratique dans la petite ville d’Ormea.

Les villes soutiennent la création culturelle

Maevia Griffiths résidera à Gênes du 1er septembre au 30 novembre 2022. Elle pourra y disposer librement d’un logement-atelier et bénéficiera d’une bourse de 4500 francs afin de mener à bien son projet.

La Conférence des villes en matière culturelle (CVC) gère des ateliers à Buenos Aires, au Caire, à Belgrade et à Gênes. Elle les met à disposition d’artistes professionnels de tous les domaines, issus de ses villes membres.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.