Question de vie ou de mort

Question de vie ou de mort

Dans ce métier, il y a souvent des rencontres qui nous marquent. C’est le cas avec Fabiano Paratore.

Je dois vous avouer qu’après cet entretien, je me suis précipitée (honteusement) sur le site de «Swiss transplant» afin de faire ma carte de don d’organe. À vrai dire, je suis décidée depuis longtemps, c’est dans un coin de ma tête, mais on connaît la rengaine: pas le temps, demain, ça ne presse pas… et pourtant. Avec un témoignage comme celui de Fabiano, comment hésiter encore? Alors que des vies entières peuvent être sauvées et vécues pleinement, comme le prouve le golfeur de Tolochenaz.

En Suisse, nous ne sommes pas bons. Et il est important de le dire, tant nous aimons souligner les domaines dans lesquels nous sommes les meilleurs (sauf quand il s’agit de limiter la propagation de la pandémie de Covid apparemment).

La question ici n’est pas d’ouvrir un débat pour ou contre le don d’organe, chacun son avis. Mais, quel que soit votre choix, parlez-en! Vous n’aimeriez certainement pas décider pour un de vos proches, alors ne leur laissez pas cette lourde tâche à assumer pour vous.

On ne peut pas savoir de quoi demain sera fait, mais on peut prendre le temps de se déterminer sur après-demain (toujours en espérant qu’il arrive le plus tard possible, évidemment). Alors, pensez-y! Beaucoup de gens vous en seront reconnaissants.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.