Honneur aux vaincus!

Honneur aux vaincus!

Notre rédacteur en chef Cédric Jotterand.

Cette semaine, notre rédacteur en chef Cédric Jotterand revient sur les élections à venir ce week-end et sur le sort qu’il faudra réserver aux battus, dont les idées ne sont pas forcément à jeter.

Les dés sont jetés, ou presque! Toutes les enveloppes ne sont pas encore arrivées dans les urnes communales, certes, mais hormis un dernier marché ou quelques poignées de mains, le destin électoral des candidats est quasiment scellé.

Il y aura peu de chasselas dimanche pour célébrer les gagnants – et c’est bien dommage – mais ceux-ci seraient inspirés d’avoir une petite pensée pour les perdants.

Ce n’est pas être «gnangnan» que de l’affirmer, que l’on ne s’y trompe pas. Mais au-delà des rares communes avec partis et programmes, nous n’avions encore jamais vu ou presque des candidats de villages proposer des idées précises, des projets concrets alors que la tradition est plutôt de mettre son nom sur une liste et d’attendre le verdict.

Il faut souhaiter que les battus puissent faire entendre leur voix au Conseil, avec fair-play

Tous ne seront pas élus, mais il faut souhaiter que ces voix puissent continuer à s’exprimer avec fair-play dans les conseils afin de prolonger cette envie de servir la communauté.

La défaite est souvent difficile à avaler, c’est sûr, mais quand on décide de se soumettre à la décision du peuple, il y a bien un moment où il s’agit de l’accepter.

C’est dire que les futurs vaincus peuvent être salués pour avoir fait acte de candidature et offert un véritable choix aux citoyens. Mais ils doivent aussi très vite tourner la page et soutenir les élus dont la majorité aura voulu.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.