Retour

Morges

Élections communales 2021

4388 votants comptabilisés

Sont élus

Mélanie Wyss

PLR

Mélanie

Wyss

19.04.1981 | Infirmière, municipale

Élu-e avec 2128 voix

Je souhaite poursuivre mon mandat en mettant au service des Morgiennes et des Morgiens mon pragmatisme, ma connaissance des dossiers et mon expérience.
Afin de mieux servir la collectivité, j’ai complété ma formation d’infirmière par un diplôme en administration publique à l’IDHEAP. Maman de trois enfants, je sais être à l’écoute des autres, cerner les enjeux et prendre des décisions dans l’intérêt du bien commun. J’aime habiter à Morges et je désire continuer mon engagement pour ma commune.

J’aimerais contribuer à améliorer le cadre de vie des Morgiennes et des Morgiens. Je m’engage à mener des actions qui répondent aux besoins de la population et à chercher des solutions pragmatiques. La ville de Morges est une ville à taille humaine et elle doit le rester. J’aime rencontrer les acteurs de terrain, qu’ils soient professionnels ou bénévoles. Je désire soutenir l’engagement de celles et ceux qui améliorent la qualité de vie à Morges, tout en préservant les intérêts communs et les ressources de la ville. J’aimerais créer des synergies positives pour que demain Morges soit une ville conviviale, où il fait bon vivre et travailler.

Laetitia  Bettex

Vert'libéraux

Laetitia

Bettex

17.03.1986 | Ingénieure en mobilité et urbaniste

Élu-e avec 2072 voix

S’engager en politique, c’est croire en l’avenir. Je souhaite m'investir dès aujourd'hui pour que le développement de notre ville de demain soit synonyme de qualité de vie.

Après plus de 4 années passées au sein de l'administration morgienne, j'ai l'intime conviction que c'est en tant que municipale qu'une réelle différence peut être faite au profit des citoyen.ne.s.

Si j'ai la chance d'être élue, j'aurai à cœur de faire avancer les projets existants tout en insufflant de nouvelles dynamiques. J'apprécie le travail mené par la Municipalité et aurai grand plaisir à y prendre part. Cependant, je pense que l'équilibre actuel des forces en présence ne reflète plus les attentes de la population. Je souhaiterais y apporter les convictions écologistes, progressistes et libérales qui rythment mon quotidien.

Malgré mon jeune âge, j'ai pleine conscience de l'investissement que cela représente et souhaite dès à présent mettre l'énergie qui me caractérise au service de la population.

Diplômée de l'EPFL, je m’engage depuis plus de 10 ans pour une mobilité responsable et un aménagement du territoire respectueux de l'environnement. Je me bats également pour une société où chaque individu dispose des mêmes chances et des mêmes droits. La responsabilité individuelle est également au cœur de mes préoccupations. Je suis convaincue que les individus doivent être le moteur de notre société et non l’État.

La création d'espaces publics végétalisés conviviaux tels qu'un parc public sur le site de Prairie Nord, une plage ou une place des fêtes digne de ce nom au Parc des Sports, l'aménagement d'itinéraires piétons et cyclables agréables et sécurisés comme la voie verte, la remise en question de l'utilisation des énergies fossiles ou encore la promotion du sport sont les thématiques pour lesquelles je me battrai tout particulièrement. J'aurai également à cœur de travailler sur de nouvelles sources de financement pour les caisses communales en vue d'éviter toute hausse d'impôt.

Jean-Jacques Aubert

PLR

Jean-Jacques

Aubert

18.04.1952 | Municipal, chef de projet ferroviaire à la retraite

Élu-e avec 1961 voix

Après huit années à la Municipalité, ma motivation est intacte, voire plus grande, pour continuer à m’investir pour cette magnifique ville et ses habitants. Ma sensibilité aux questions environnementales m’a poussé à porter jusqu’à leur réalisation, des projets majeurs tels que la renaturation du cours d’eau du Bief ou les réseaux d’aquathermie qui contribuent à la décarbonisation de notre ville. Dès lors, je poursuivrai dans cette dynamique environnementale car je reste convaincu que cela rendra notre ville plus attractive et agréable à vivre pour ses habitants. J’aime Morges. Avec votre soutien, j’aurai à cœur de maitriser la densification territoriale pour préserver qualité de vie et convivialité. D’autre part, je continuerai à m’engager pour une ville attrayante et dynamique et à promouvoir des espaces publics de qualité à l’arborisation encore plus généreuse afin de mieux lutter contre les ilots de chaleur tout en améliorant la qualité de notre air. La circulation dans le centre-ville, parfois difficile, mérite toute notre attention. Je souhaite, avec l’achèvement du nouveau quartier de la Gare, maitriser cette problématique avec des solutions innovantes. Je m’engage à prendre en compte toutes les mobilités, tout en préservant le centre-ville, ses habitants et commerçants. Ma vision d’une ville conviviale pour toutes et tous doit également s’accompagner d’une gestion efficiente des deniers publics.

David  Guarna

Entente Morgienne

David

Guarna

12.06.1987 | Enseignant

Élu-e avec 1908 voix

Les luttes partisanes sont un fléau à l’échelle communale. À Morges, le Conseil est parvenu à se déchirer au sujet de l’emplacement de la table des journalistes. Certains voulaient placer le mobilier à gauche, d’autres à droite. Un sketch qui s’est terminé par un vote nominatif afin de régler ce dilemme.

Les querelles gauche-droite ne profitent à personne, et encore moins aux citoyens qui nous ont élus. En 2016, l’abstention moyenne pour les élections communales a dépassé les 60%. Il faut sérieusement s’inquiéter de cette majorité silencieuse qui a perdu confiance en la politique.

À Morges, il existe des gens dévoués, sans dogmatisme, qui souhaitent partager leurs compétences, souvent pointues, et qui sont prêts à donner de leur temps, sans le compter. Ces gens, nous les retrouvons un peu dans chaque parti, mais je les ai surtout rencontrés au sein de l’Entente Morgienne. C’est donc tout naturellement que j’ai accepté d’être leur candidat pour porter leur voix à la Municipalité.

En cas de succès, je m’engagerai à défendre tous les Morgiens, sans clivage politique.

L’augmentation des places en crèche doit être une mesure prioritaire afin que les familles morgiennes puissent concilier vie familiale et professionnelle.

Certaines salles de classe, notamment au secondaire I, doivent être modernisées au plus vite afin d’assurer un cadre d’apprentissage digne du XXIème siècle.

Les logements à loyer abordable manquent à Morges. Il est impératif d’augmenter le nombre de logements d’utilité publique à destination des Morgien-ne-s.

Morges doit également éviter à tout prix de devenir une cité-dortoir. Pour ce faire, il faut soutenir les commerçants, restaurateurs, et tous les autres corps de métier qui font vivre notre Ville, en pérennisant par exemple certaines mesures mises en place pendant la crise sanitaire.

Finalement, il faudrait sérieusement veiller à une meilleure efficience dans la gestion des deniers publics afin d’éviter toute hausse de taxes ou d'impôts.

Laurent Pellegrino

PLR

Laurent

Pellegrino

29.10.1967 | Directeur dans une entreprise de travaux

Élu-e avec 1875 voix

Je souhaite mettre à disposition de ma commune mon dynamisme mon expérience professionnelle et mes 19 années passées au Conseil communal, dont deux en tant que président. Au sein de l’exécutif, j’aimerais prioritairement défendre les intérêts de Morges et rendre notre commune toujours plus agréable à vivre. Enfin, le respect de la collégialité et des idées de chacun(e) sont des valeurs qui me sont chères et que j’entends respecter au sein du collège municipal en cas d’élection.

Auprès des citoyen(ne)s, je m’engage d’abord à être une force de propositions tout au long du mandat de municipal. Il s’agit notamment de promouvoir l’économie locale et de soutenir les secteurs qui sont les plus impactés par les conséquences des mesures sanitaires prises en 2020 et en ce début 2021. Il s’agit aussi d’avoir constamment pour mission de rendre notre ville plus agréable à vivre; ceci en maîtrisant la densification urbaine et en développant une politique de circulation et de stationnement. Morges a bien besoin de respirer! Et puis, si les Morgiennes et les Morgiens me font confiance, je travaillerai à une meilleure régulation des charges de fonctionnement de la ville, qui n’ont cessé de croître pour approcher désormais le montant symbolique de CHF150 millions par année. Je participerai à ce type d’actions et de propositions tout en tenant compte des enjeux écologiques qui sont ceux de notre société, et de notre commune en particulier.

Laure Jaton

PS

Laure

Jaton

18.05.1967 | Juriste et présidente du Conseil communal

Élu-e avec 1675 voix

Présidente du Conseil communal pour cette dernière année de la législature, je me suis engagée en politique depuis les années 2000 pour défendre les valeurs de solidarité, d’égalité et de partage qui sont les fondements du Parti socialiste. Actuellement juriste dans une commune de l’ouest lausannois après 6 ans passés à l’État de Vaud, je connais parfaitement les rouages institutionnels et politiques des collectivités publiques. Mère de 4 enfants adultes, ma famille multiculturelle accueille également un jeune migrant et deux petits-enfants.
En me portant candidate à la Municipalité de Morges, je souhaite mettre mes compétences politiques, professionnelles et humaines au service de ma commune, mais surtout continuer à défendre les valeurs de mon parti.

La lutte contre toutes les formes de discrimination sera un des thèmes de ma candidature. Comme féministe convaincue, je souhaite promouvoir l’activité professionnelle des femmes, à tous les niveaux hiérarchiques, en appliquant le principe 1 enfant 1 place d’accueil, et combattre la violence de genre.
Mais avant tout, cette législature doit être placée sous le signe de la lutte contre la précarité, en soutenant particulièrement les « sans-voix », celles et ceux qui échappent aux radars officiels. Dans cette période troublée, notre commune doit favoriser la mixité sociale et intergénérationnelle, en créant des logements d’utilité publique comprenant des espaces collectifs généreux. Les coopératives d’habitant-e-s peuvent servir de modèles que ce soit en matière d’intégration, d’économie d’énergie et de réduction des déchets.
Pour notre ville, je promeus également une densification mesurée, des espaces publics de qualité, largement arborés et une protection du patrimoine renforcée.

Vincent  Jaques

PS

Vincent

Jaques

11.12.1975 | Syndic et Député

Élu-e avec 1654 voix

Nous avons la chance de vivre à Morges, ville qui s’affirme comme l’un des pôles principaux de l’agglomération. Depuis longtemps, Morges évolue entre ville et campagne, profitant d’une position idéale au bord du lac Léman. Mais notre ville est ancrée dans son temps. Morges doit répondre aux attentes d’une population qui évolue. J’ai l’immense honneur d’être au service des Morgiennes et des Morgiens comme Syndic depuis 2012. Je souhaite poursuivre mon engagement auprès de vous, et demeurer à votre écoute. Plus que jamais, en ces temps perturbés par la pandémie, notre solidarité doit s’exprimer durablement. Je m’engage à proposer des prestations pour renforcer le lien social, préserver la population de la précarité, et favoriser une économie de proximité. C’est ainsi que je perçois le sens de mon action. Je m’engage à soutenir le rayonnement culturel et la vie associative, et faire de cette cité une ville respectueuse de l’environnement, plus verte et accueillante, où il fait bon vivre.

Je m’engage à proposer des projets d’espaces publics plus conviviaux pour les piétons: je pense en particulier au cheminement reliant la place de la gare à Beausobre, mais aussi la rue de la gare et la rue Louis-de-Savoie, qui méritent une réflexion approfondie. En effet, une étude récente l'a démontré, pour renforcer l'attractivité du centre-ville commerçant de Morges, la convivialité de ses espaces publics est primordiale. Alors, tout en veillant à l'accessibilité de la Ville, il faut repenser les artères routières de la gare et Louis-de-Savoie, en augmentant la surface dédiée aux piétons, et pour en faire des rues où flâner, où avoir envie de se prélasser sur une terrasse, et profiter de faire des achats dans les commerces de proximité. Je m'engage à défendre cette vision de la Ville: prospère, animée et harmonieuse.

Liste des candidat-e-s

Mélanie Wyss
Ses engagements

Mélanie

Wyss

19.04.1981

Infirmière, municipale

PLR

A obtenu 2128 voix

Laetitia  Bettex
Ses engagements

Laetitia

Bettex

17.03.1986

Ingénieure en mobilité et urbaniste

Vert'libéraux

A obtenu 2072 voix

Jean-Jacques Aubert
Ses engagements

Jean-Jacques

Aubert

18.04.1952

Municipal, chef de projet ferroviaire à la retraite

PLR

A obtenu 1961 voix

David  Guarna
Ses engagements

David

Guarna

12.06.1987

Enseignant

Entente Morgienne

A obtenu 1908 voix

Laurent Pellegrino
Ses engagements

Laurent

Pellegrino

29.10.1967

Directeur dans une entreprise de travaux

PLR

A obtenu 1875 voix

Laure Jaton
Ses engagements

Laure

Jaton

18.05.1967

Juriste et présidente du Conseil communal

PS

A obtenu 1675 voix

something here

Vincent  Jaques
Ses engagements

Vincent

Jaques

11.12.1975

Syndic et Député

PS

A obtenu 1654 voix

Jean-Pierre Morisetti
Ses engagements

Jean-Pierre

Morisetti

06.09.1956

Cadre pénitentiaire

UDC

A obtenu 1613 voix

Pascal Gemperli
Ses engagements

Pascal

Gemperli

03.01.1978

Médiateur

Vert

A obtenu 1605 voix

Sylvie  Podio
Ses engagements

Sylvie

Podio

25.09.1968

Municipale et députée

Verte

A obtenu 1597 voix

Philippe  Deriaz
Ses engagements

Philippe

Deriaz

18.01.1959

Ingénieur agronome EPFZ. Professeur à Marcelin (CEPM). Municipal en ville de Morges

PS

A obtenu 1553 voix

something here

Les candidats au Conseil communal

 

Sont élus au Conseil communal :

Parti socialiste et Indépendants de gauche / 25 sièges 

Jaton Laure (1’259), Jaques Vincent (1’218), Beauverd Laurent (1’127), Monney Bastien (1’101), Deriaz Philippe (1’069), Elsig Céline (1’068), Langone Clémence (1’064), Eggenberger Frédéric (1’038), Dupontet Aline (1’028), Robert Camille (1’026), Thüler Jean-Bernard (1’010), Mayor Christine (1’002), Etter Sarah (994), Voruz Philippe (985), Crisci Jessica (981), Velini Maria Grazia (978), Rouiller Leila (968), Desssaux Hadorn Véronique (960), Garofalo Romina (959), Imhof Zrioui Sandra (958), Fürhoff Michaël (956), Schmid Nicolas (955), de Goumoens Raphaël (953), Vauthey Aliénor (952), Lacasella Elisa (952).

PLR les Libéraux-Radicaux / 31 sièges

Wyss Mélanie (1’593), Pellegrino Laurent (1’529), Aubert Jean-Jacques (1’521), Bouvier Richard (1’344), Busslinger Jean-Hugues (1’341), Fehlmann Sacha (1’336), Genoud Béatrice (1’322), Müller Baptiste (1’321), Kubler Steven (1’315), Wyss Floriane (1’315), Adler Françoise (1’314), Bally Marc (1’306), Desponds Alexandre (1’300), Troger Alain (1’296), Narr Jean-Marc ( 1’277), Bovet Emilie (1’261), Palmieri Sandra (1’249), Desponds Brigitte (1’235), Bucher Sylvio (1’229), Duc Vincent (1’225), Kubler-Gonvers Dominique (1’224), Romanens Logan (1’223), Wang Ruijia (1’223), Jaton Maurice (1’222), Bucher Johan (1’220), Gilliard Bertrand (1’219), Tissot Marc (1’217), Bouvier Magalie (1’213), Francescato Michael (1’210), Dewarrat Stéphane (1’202), Gétaz Guillaume (1’201).

Les Vert-e-s / 22 sièges

Podio Sylvie (1’129), Gemperli Pascal (1’124), Faÿ Sylvie (1’117), Christinet Yvan (1’038), Besuchet Julien (1’029), Stern-Grin Anne (1’023), Ebersberger Alicia (986), Dewi Freitag Jasinta (975), Jones Karen (974), Amsler Annabelle (967), Palma Hamza (962), Jardin Aude (959), Crippa Marc-Emmanuel (957), Kalms Rosella (956), Ribeiro Sara (951), Bornoz Mathieu (948), Durussel Xavier (946), Cornut Vincent (944), Lepori Xavier (944), Schumacher Cathy (936), Blume Matthias (935), Reynolds Michel (934).

Entente Morgienne et Vert’libéraux / 15 sièges

Bettex Laetitia (1’017), Guarna David (904), Tièche Marc-Alain (842), Mojon Mélanie (750), Frochaux Eva (742), Hodel Catherine (732), Zufferey Valérie (713), Martin Pascal (685), Walther André (684), Bourgeois Clément (682), Wyss Rita (681), De Titta Alexandre (669), Gaskell Veronica (668), Jeannerat Florian (656), Villaverde Jordi (645).

Union Démocratique du Centre et Indépendants (UDC) / 7 sièges

Morisetti Jean-Pierre (556), Martinet Claire (421), Lambrigger Marc (415), Ganna Alexandre (402), De Bellis Giancarlo (396), Correia da Rocha Patricia (387), Masserey Jérôme (381).

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.