Tests rapides pas disponibles avant quinze jours

Tests rapides pas disponibles avant quinze jours

Photo: AP Photo/Bernat Armangue

Les tests rapides, qui détectent la présence du Covid-19 en 15 minutes, devaient être disponibles dès lundi, selon le Conseil fédéral mercredi dernier. Mais pour l’heure, on ne les trouve pas encore en pharmacie.

Si 50 000 tests sont désormais distribués chaque jour en Suisse, selon la pharmacienne cantonale vaudoise Marie-Christine Grouzmann citée par la RTS, dans la pratique, il faudra probablement attendre deux semaines avant que ces tests rapides soient largement disponibles en pharmacie ou dans les cabinets médicaux. Dans le canton de Vaud, ces tests rapides sont pour l’instant uniquement disponibles dans les centres de dépistage Covid d’Unisanté.

Ce délai s’explique notamment par la nécessité de former le personnel aux procédures correctes. Par exemple, la gestion de l’attente entre le test et le résultat, ou l’annonce de ce dernier aux autorités sanitaires, a expliqué le médecin du canton de Zoug et président de l’Association des médecins cantonaux (VKS), Rudolf Hauri, lundi à Keystone-ATS.

L’offre va donc continuer de s’étoffer dans les prochains jours, pour qu’ensuite pratiquement tous les cabinets médicaux et pharmacies proposent des tests rapides, poursuit Rudolf Hauri. Dans les premiers jours, comme dans le canton de Vaud, les tests rapides seront principalement utilisés dans les grands centres de test.

Dans un tiers des pharmacies d’ici fin 2020

L’Association suisse des pharmaciens Pharmasuisse estime que d’ici la fin de l’année, près d’un tiers de toutes les pharmacies suisses disposera de tests rapides, soit environ 600 sur 1800 au total. Les associations cantonales de pharmaciens clarifient actuellement qui va proposer les tests.

Des salles séparées sont nécessaires pour le test et le personnel doit être formé au frottis nasopharyngé. Dans les deux cas, l’accent est mis sur la sécurité de toutes les personnes impliquées.

Selon Pharmasuisse, les kits de test sont livrés par les autorités cantonales en coordination avec les grossistes. Ces derniers participent activement à la régulation de l’approvisionnement avec les fabricants et les autorités.

Chaque canton est responsable de son propre cadre de tests. Certaines pharmacies du canton de Schaffhouse et du canton de Zurich, qui proposent déjà le test PCR, sont probablement parmi les plus rapides en Suisse. Dans le canton de Fribourg, le test devrait progressivement être proposé au public dès lundi prochain.

Dans d’autres cantons, selon Pharmasuisse, cela peut prendre une à deux semaines de plus car les préparatifs sont longs. En plus de la formation du personnel, un système de reporting doit être mis en place et les concepts de protection existants adaptés.

Formation d’une demi-journée

« Nous faisons ce que nous pouvons », a déclaré l’Association des pharmaciens du canton de Zurich. Depuis samedi, 160 participants venant des 250 pharmacies que compte le canton de Zurich sont en formation pour apprendre à utiliser le frottis nasopharyngé nécessaire au test. La formation dure une demi-journée.

Ceux qui ont suivi la formation reçoivent un certificat. Munis de ce sésame, ils peuvent demander une autorisation pour effectuer le teste auprès du service médical cantonal. L’association zurichoise s’attend à ce que celle-ci soit délivrée rapidement.

Le test est gratuit et les résultats sont disponibles dans les 15 minutes. Les résultats sont automatiquement envoyés à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Les tests rapides sont recommandés pour les personnes présentant des symptômes depuis moins de quatre jours, mais pas pour les groupes à risque.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.