Une fuite de gaz a fait évacuer la gare de Morges

Une fuite de gaz a fait évacuer la gare de Morges

La place de la gare a été bouclée temporairement, mardi après-midi. Photo: Cand.

La gare de Morges a été évacuée et la place attenante fermée en raison d’une fuite de gaz, mardi vers 14h30. Temporairement interrompu, le trafic ferroviaire a été rétabli.

La cause de l’intervention est une fuite de gaz survenue dans l’un des chantiers en cours à la Place de la gare, a expliqué le porte-parole de la police cantonale Alexandre Bisenz. « Quelque chose a heurté la conduite de gaz et généré une fuite, » a expliqué Clément Leu, commandant de la Police Région Morges, peu avant 16h30. « Les conduites sont désormais fermées et les réparations pourront être effectuées ». « Tous les contrôles effectués indiquent que la situation est en ordre », confirme Sébastien Pahud, porte-parole du SIS Morget. Aucun blessé n’est à déplorer.

Par précaution, les lieux ont été évacués en une dizaine de minutes et sont demeurés inaccessibles durant deux heures environ. Le collège Jacques Dubochet installé non-loin de là avait également été vidé de ses occupants.

La place de la gare a été bouclée temporairement, mardi après-midi. Photo: Cand.
La place de la gare a été bouclée temporairement, mardi après-midi. Photo: Cand.

Les transports publics ont été lourdement impactés: le trafic ferroviaire a été interrompu temporairement par précaution « pour éviter d’éventuelles étincelles », explique Clément Leu. Les voyageurs ont été redirigés vers des bus qui les ameneaient dans d’autres gares. Quant aux trains des MBC, ils ont été brièvement supprimés et remplacés par des bus. L’interruption a finalement pu être levée sur le coup de 16h15, selon le dernier compte-rendu des CFF. Néanmoins, l’ex-régie fédérale prévient qu’il faut encore s’attendre à des retards et d’éventuelles suppressions.

Les pompiers du SIS Morget restent sur les lieux par précaution. Lors de tels incidents, leur rôle est avant tout de « sécuriser la zone et de se préparer à intervenir si besoin », explique Sébastien Pahud. « L’intervention proprement dite est effectuée par les services concernés, en l’occurrence les services du gaz. »

Les fuites de gaz présentent des risques multiples: intoxication, départ de flammes voire explosion. Mais ces dernières restent très rares, explique le porte-parole de la police cantonale Alexandre Bisenz.

Au total, quinze sapeurs-pompiers et trois véhicules ont été mobilisés. Trois patrouilles de la police cantonale et deux patrouilles de la Police Région Morges ont en outre été dépêchées sur place afin d’évacuer les passants et d’assurer leur sécurité.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.