Deux camions en feu pour un nuage de fumée

Deux camions en feu pour un nuage de fumée

Une épaisse fumée a surplombé la ville vers 15h30. Un second camion a pris feu alors que son chauffeur… essayait d’éteindre le premier!

Un jour après l’incendie à la déchetterie de Saint-Prex, de la fumée s’est une nouvelle fois répandue dans le ciel de la région. En cause: une camionnette en flammes sur l’autoroute, dont le conducteur est indemne. La sortie de l’autoroute a été fermée à la hauteur de La Gottaz, mais la circulation a été maintenue.

Si l’épais nuage a donné l’impression d’un sinistre important, c’est que la malchance s’est additionnée à la… malchance. Voyant la camionnette en feu, un chauffeur d’un autre convoi a stoppé sa course pour aller aider le malheureux à l’aide d’un extincteur. Mais les freins du premier ont lâché en raison de la chaleur, avant d’aller s’encastrer dans le second et de l’embraser.

 

En images

Aux alentours de 15h30, au carrefour de l’Avenue Monod et du Chemin de Prelionnaz, les agents de la Police veillent au grain pour dévier les véhicules et permettre aux sapeurs-pompiers de faire leur travail. Les flammes s’échappent de l’autoroute pour s’en prendre à la végétation située au bord du tronçon, ce qui complique quelque peu l’intervention pour les soldats du feu, qui parviennent tout de même à maîtriser l’incendie.

Huit sapeurs-pompiers et quatre véhicules du SIS Morget et du SPSL de Lausanne ont été nécessaires pour venir à bout des flammes.

Pas de réplique à Saint-Prex

Dans le même registre, plusieurs habitants de Saint-Prex ont bien cru lundi soir que le scénario catastrophe était de retour à la déchetterie puisque des dégagements de fumée ont été constatés au même endroit. « Un incendie de cette taille, avec qui plus est des immenses poutres de bois, ne peut pas être « éteint » en une fois. Ainsi, nous avons encore arrosé ces poutres ainsi que le dernier container, ce qui a logiquement provoqué de la fumée, mais dans une action parfaitement maîtrisée », rassure le Capitaine Sébastien Pahud, chef de l’intervention. « Nous allons procéder à une nouvelle inspection dans la soirée de mardi avant de décider si nous pouvons nous replier ou s’il convient de passer encore une nuit sur place. »

 

L'incendie en vidéo

Retrouvez les impressionnantes images en vidéo
Play

Retrouvez les impressionnantes images en vidéo

Raphaël Jotterand
Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.