Le monde à ma porte – 8 mai 2020

Le monde à ma porte – 8 mai 2020

Je suis passé l’autre jour converser un peu avec ma mère qui s’en est allée l’an dernier, à 96 ans, avant la venue de ce satané virus. Elle n’aura pas connu ce vilain passant. Je me suis assis quelques minutes sur le banc proche de sa tombe qui n’est encore qu’un amas de terre fleuri, nous avons évoqué quelques souvenirs, elle m’a bien fait sourire, et je me suis dit une fois de plus: les cimetières sont quand même des lieux extraordinaires.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.