Ballens

Une brocante qui fait le bonheur des skieurs

Gilbert Hermann 07.09.2017 16:19
Pascal Santschy, président, et Cédric Roch, caissier.

En regard de ce que propose la Grande Brocante de Ballens, la caverne d’Ali-Baba paraît minable. On y trouve de tout! Et plus encore! Des objets courants et d’autres insolites. «Parfois, on ne sait pas à quoi ça sert!», avoue Pascal Santschy qui, en sa qualité de président du Ski-Club, est le patron de cette brocante qui se tient à un rythme biennal. Comme l’est le camp de ski que le bénéfice de la manifestation contribue à financer.

C’est d’ailleurs dans le prolongement des camps de ski, organisés à partir de 1977, que la brocante est née. Son fonctionnement est particulièrement original, comme l’explique François Simon, membre d’un club qui en compte plus de 150: pendants deux ans, des membres de la société vont débarrasser des appartements, ici et dans un ailleurs qui est parfois assez éloigné. Le matériel récupéré est stocké dans des granges du village dont il ne ressortira que pour la brocante. Cela implique un abondant usage d’huile de coude.

A lire aussi: 2e rendez-vous réussi

«Quand on débarrasse un appartement, c’est parfois difficile de faire des choix, poursuit François Simon. On se dit: «Ça, on ne va jamais pouvoir le vendre!» Et c’est ce qui part en premier!» Des objets sans doute repérés par des brocanteurs professionnels qui se mêlent à la cohorte des clients de la première heure pour ne pas rater l’occasion d’acquérir un mouton à cinq pattes. «Pour fixer le prix de certains articles, on sollicite l’avis de Karine Corthésy, brocanteuse à Bière. Elle passe faire un tour la veille de la brocante», précise Pascal Santschy.

On marchande

Pour les objets courants, un prix de base est énoncé. Et pas nécessairement appliqué. Ferait-on le prix à la gueule du client? «Ce n’est pas tout à fait ça, mais presque: les gens aiment marchander», poursuit François Simon.

On marchande. Les prix baissent. Mais au final il y a quand même de l’argent qui tombe dans l’escarcelle du club. À la grande joie de Cédric Roch qui en est le caissier. Combien? C’est confidentiel. Augmenté du bénéfice que laisse la cantine, le produit des ventes permet de proposer un camp de ski à moitié prix à quelque 70 enfants.

On l’aura compris: à Ballens, la brocante du Ski-Club n’est pas une manifestation, c’est une institution.

L’actu en images

Journal de Morges
Abbaye d'Echandens 2018
Du 18 au 20 août avait lieu l'Abbaye d'Echandens.
Journal de Morges
Trophée de la Venoge 2018
Le Trophée de la Venoge 2018 s'est déroulé à Dizy du 8 au 12 août.
Journal de Morges
100 ans du Juste Lagier
Le sauvetage de Morges a fêté ce week-end les 100 ans du canot ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

3e ligue
La reprise de 3e ligue promet d’être alléchante, avec un ...
Judo
Les judokas du chef-lieu poursuivent leur conquête de la ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Carnet de voyage
Rachetée en 2006 par Martin et Olivier Bouygues, la ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 31
ven 17.08.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
Immersion au pays du Soleil Levant
Rencontre avec l'équipe déco du giron LCGS.