Clarmont

Cédric Mann vote pour son futur

Emilie Wyss 13.04.2017

A peine a-t-il passé la barre des 18 ans (en juillet dernier) que Cédric Mann a décidé de se faire assermenter au Conseil général de Clarmont. «Je voulais voir comment fonctionne un village», explique-t-il. Un intérêt que ses parents lui ont probablement transmis, puisque sa mère a été présidente du Conseil pendant onze ans et son père syndic pendant six. C’est pourtant tout seul qu’il a décidé d’intégrer l’organe délibérant de son village. «J’avais un petit peu le trac, avoue le jeune conseiller. Heureusement, on m’avait prévenu qu’il y avait une cérémonie officielle. C’est drôle que l’on garde ce genre de tradition dans des petits villages (ndlr : Clarmont compte 175 âmes). Je comprends bien que cela soit utile dans un Conseil communal où on est élu, mais je trouve que ce n’est pas forcément nécessaire dans une commune comme celle-ci où tout le monde peut participer.»

Un budget et une fusion

Des sujets qui lui tiennent à cœur? «J’ai beaucoup aimé quand on a parlé du budget. Je trouve très intéressant de voir comment tourne une commune. À Clarmont, je ne pense pas qu’on discute de questions politiques, mais plutôt de gestion. Dans ce village, on est presque comme une famille: on débat et on trouve des solutions.» Il espère toutefois que la question de la fusion, qui pourrait amener quelques tensions, ne dérèglera pas la bonne ambiance du Conseil. Dans tout les cas, il attend avec impatience la suite de ce projet. «Je me réjouis de voir l’étude et ce que la fusion pourrait nous apporter ou nous enlever. Voir le pour et le contre».

À lire aussi: "Je suis tombée dans la marmite".

Cet étudiant en deuxième année de gymnase à Morges reconnaît que cette expérience est bénéfique: «J’apprends de nouvelles choses, ça m’enrichit. Je pense qu’un jour tout ça me sera utile.» C’est d’ailleurs pour l’avenir que Cédric Mann estime important que les jeunes s’engagent. «J’encourage tout le monde à voter. Moi-même, je le fais, car je ne veux pas me réveiller un matin et voir que le peuple a voté pour quelque chose qui ne me correspond pas», conclut le jeune conseiller.

 

L’actu en images

Journal de Morges
Course aux oeufs 2017, Vufflens-le-Château
Comme chaque année, la jeunesse de Vufflens-le-Château/Chigny ...
Journal de Morges
Divinum 2017
La première édition du salon des vins Divinum a su fédérer la ...
Journal de Morges
Barjot Run 2017
Samedi 8 avril, Bière recevait la 4e édition de la Barjot Run. Un ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Bussigny
Avec l’arrivée des beaux jours, les parcs fleurissent et ...
C'était le...
C'était le 18 avril 1973, "Morges-la-Coquette" baptisait ...
Élections cantonales
La députation morgienne va forcément accueillir de ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

2e Ligue
Pascal Mottier évoque, au cours d'une saison compliquée, ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Handball
Les joueurs du HBC Etoy ont terminé en tête de leur ...
Morges
Sauvé par le Comptoir il y a deux ans, le Festival des ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Fête de la tulipe
Si la Fête de la Tulipe dure un peu plus d’un mois, ses ...
Vufflens-le-Château
La Société de jeunesse de Vufflens-le-Château/Chigny a ...
Morges
La troisième rétrospective mondiale dédiée à Givenchy ...
Clarmont
Chaque semaine, nous partons à la rencontre de ces ...
Morges
La politique de cohésion sociale a été acceptée mais ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Depuis plusieurs années, la coach mentale Esther Mueller ...
Bsaket
Afin que le rêve continue, Mélissa Favre et le BBC ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

2e Ligue
Arrivés cet hiver au Parc des Sports, Vagner Gomes et ...
Edition N° 16
ven 21.04.2017
Edition de la semaine