Critique

Beausobre conquis par le spectacle ''Courir''

Elisa Wyss 17.01.2018 08:16

Le saisissant Thierry Romanens s’est à nouveau entendu avec le génial trio de jazz Format A’3, composé d’un piano, d’une batterie et d’une contrebasse, afin de nous offrir « Courir ». « Courir », c’est un spectacle de qualité, basé sur le roman biographique de l’écrivain Jean Echenoz, témoignant de la vie atypique du coureur tchécoslovaque Emil Zatopek. 

Entre le slam et le chant, Thierry Romanens nous raconte à travers ce tableau l’ascension fulgurante du jeune athlète jusqu’à sa descente cruelle, le tout dans un décor de communisme totalitaire. Les spectateurs ont été conquis par ce monologue rythmé, accompagné de l’entraînant groupe Suisse Format A’3, qui a permis d’ajouter à la représentation un agréable côté jazzy. Tout est bien orchestré afin que la musique se marie parfaitement avec la voix de l’orateur. Pour cette représentation, pas besoin de décors, la présence des artistes suffit à marquer le public.

À lire aussi: Le phénomène Oesch's die Dritten s'invite à Beausobre.

Emil Zatopek a couru. Il a couru toute sa vie. Même après sa liberté. 

Tchécoslovaquie, 1948. Le pays subit de forts changements politiques et le peuple en paie sa liberté individuelle. C’est pourtant dans ce régime tyrannique qu’Emil Zatopek fait ses preuves au monde entier. Surnommé « la locomotive », il est considéré comme l’un des plus grands coureurs de tous les temps. En effet, c’est en 1952 lors des Jeux Olympiques d’Helsinki qu’il a marqué les esprits : il remporte à la chaîne le 10'000 mètres, le 5'000 mètres et enfin le marathon - alors qu’il n’avait jamais concouru pour une telle distance auparavant. Il est depuis ce jour le seul coureur à avoir réalisé une telle prouesse.

Utilisé malgré lui pour la propagande communiste, ses exploits ont époustouflé le public. De kilomètres en kilomètres, il a battu tous les records de sa génération : le coureur a vaincu 18 records du monde sur de diverses distances, tout en étant le seul homme à être doté de 8 records mondiaux de manière simultanée.  En outre de cela, l’athlète s’est démarqué par sa manière révolutionnaire de s’entraîner : il est le premier coureur à avoir utilisé la course fractionnée, dont le sprint final lui a permis d’atteindre le succès. Ce spectacle parle d’un homme qui n’a pu s’arrêter. 

Ce spectacle est un chef-d’œuvre à découvrir ; une histoire de vie à connaître.

L’actu en images

Journal de Morges
Abbaye d'Echandens 2018
Du 18 au 20 août avait lieu l'Abbaye d'Echandens.
Journal de Morges
Trophée de la Venoge 2018
Le Trophée de la Venoge 2018 s'est déroulé à Dizy du 8 au 12 août.
Journal de Morges
100 ans du Juste Lagier
Le sauvetage de Morges a fêté ce week-end les 100 ans du canot ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

3e ligue
La reprise de 3e ligue promet d’être alléchante, avec un ...
Judo
Les judokas du chef-lieu poursuivent leur conquête de la ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Carnet de voyage
Rachetée en 2006 par Martin et Olivier Bouygues, la ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 31
ven 17.08.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
Immersion au pays du Soleil Levant
Rencontre avec l'équipe déco du giron LCGS.