Marcelin tourne une page centenaire

Marcelin tourne une page centenaire

Le président de l’association des anciens des écoles d’agriculture Fabien Berlie, l’ancien directeur de l’établissement Pierre-Yves Bachmann et Chantal Chambaz, ancienne élève et présidente des Vins de Morges. Photo: Grieu

La fermeture annoncée du site historique de formation agri-viticole clôt un chapitre pour des milliers d’anciens élèves passés par Morges. Témoignages.

«Un pincement au cœur.» C’est en ces termes que la plupart des personnes interrogées se sont exprimées au moment de revenir sur l’annonce du Conseil d’État de vendredi dernier. Pressentie depuis plusieurs mois, la fermeture du site de formation agricole et viticole de Marcelin a fini par se concrétiser.

Dès 2023, les premiers travaux débuteront et transformeront une partie de la zone située au nord de la ville de Morges. Les quatre classes de CFC d’agriculteurs auxquelles s’ajoutent les formations en cultures spéciales (viticulture, arboriculture, cultures maraîchères) ainsi que le Centre de formation aux métiers de l’économie familiale (CEMEF) déménageront.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.