Après un printemps fané, un été fleuri

Après un printemps fané, un été fleuri

Le nouveau comité a inauguré la 24e édition des Quais du Dahlia mercredi. (Lambert)

Malgré le fait que le 50e anniversaire de la Fête de la Tulipe ait été gâché par un vilain virus, ses organisateurs sont requinqués et comptent bien faire des Quais du Dahlia un vrai événement cet été.

C’était il y a quelques semaines, au début du mois de mai plus précisément. L’Association Morges Fleur du Léman, qui organise la Fête de la Tulipe, était au bord de l’agonie. En cause? Un sacré trou dans le budget du 50e anniversaire du rendez-vous floral du Parc de l’Indépendance. Car en raison du coronavirus, toutes les animations avaient dû être annulées, alors qu’une bonne partie des frais avaient déjà été engagés pour ce qui devait être un événement.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.