Un syndic tout feu tout flamme

Un syndic tout feu tout flamme

Après avoir grandi à Aubonne, Bernard Rochat a traversé le vallon pour s’établir à Lavigny. Trente ans plus tard – dont vingt à la Municipalité –, le syndic va laisser sa place. Il se livre sur les défis, mais aussi l’investissement et l’évolution d’un rôle pas toujours évident à endosser.


En arrivant au rendez-vous, on tombe sur un Bernard Rochat en train de rire avec les employés du secrétariat communal. Le cadre est posé, l’ambiance est au beau fixe et c’est un syndic détendu qui nous accueille.

Né à la Vallée de Joux, c’est à Aubonne qu’il grandit et fait toutes ses écoles avant de traverser le vallon pour s’installer à Lavigny avec sa femme en 1990. Mais pas question de se mouiller lorsqu’il s’agit de définir quel côté de l’Aubonne est le meilleur. «J’ai épousé une enfant de Lavigny et on a construit une maison ici, mais je reste très attaché à Aubonne, notamment via la société de gym dont je fais toujours partie. J’ai également travaillé pour la SEFA (ndlr: Société électrique des forces de l’Aubonne) durant 37 ans et j’y étais aussi pompier.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.