À la rescousse d’une jeunesse désarmée

À la rescousse d’une jeunesse désarmée

Virginie Crausaz propose du coaching personnel et professionnel depuis son bus «Parami coaching». Cornut

Entrer dans le monde des adultes est une perspective qui a de quoi effrayer plus d’un ado. Si l’épidémie a fragilisé une population déjà sujette aux doutes, les mains tendues émergent elles aussi, à l’image de Virginie Crausaz.

Confier des ados en perte de repères à une femme passée de responsable des recrutements de l’UBS à un van rempli de crayons de couleur peut sembler drôlement paradoxal. Mais que l’on ne s’y trompe pas: si Virginie Crausaz travaille dans un environnement moins bling-bling aujourd’hui, c’est bel et bien par choix. «Il y a quelques années, je gérais les recrutements de tous les segments d’affaires de la banque pour Vaud, Fribourg, Neuchâtel, le Jura et le Valais. J’ai beaucoup appris à travers mon parcours, mais j’ai eu besoin de trouver davantage de sens dans ce que je faisais», raconte celle qui à 22 ans déjà allait vendre des services aux chefs d’entreprise.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.