Le syndic d’Echandens candidat surprise au Conseil d’Etat

Le syndic d’Echandens candidat surprise au Conseil d’Etat

Le syndic d'Echandens Jerome De Benedictis. Photo: Patrick Martin / 24 Heures

À 32 ans, Jerome de Benedictis a été lancé par les vert’libéraux dans la course au gouvernement vaudois.

Il figure sur un étonnant ticket avec deux autres candidates, une stratégie qui doit surtout faire briller le parti au niveau du Grand conseil.

Plus jeune syndic du canton lors de son élection en 2018, Jerome De Benedictis pourrait devenir l’un des plus jeunes conseillers d’Etat vaudois de l’histoire. On n’y est pas encore, mais les vert’libéraux y croient puisqu’ils ont choisi de lancer le Chandelier dans la course au gouvernement ainsi que Cloé Pointet et Graziella Schaller.

Après être entré à 24 ans à la Municipalité de sa commune et avoir accédé à la syndicature cinq ans plus tard, ce diplômé en management de la HEC Lausanne se lance donc dans une nouvelle aventure avec un grand enthousiasme.

Natif d’Échandens, Jerome De Benedictis n’a jamais quitté son village. «J’y ai plus ou moins tout fait au village à part évoluer avec le club de foot local, ce qu’on ne manque pas de me rappeler, confiait-il avec le sourire en 2018, quelques semaines après son élection à la tête de l’exécutif de sa commune. Le père de mon ami d’enfance Guillaume Katz (ndlr: ancien défenseur du Lausanne-Sport désormais à Winterthour) jouait au FC Echichens. Quand on avait quatre ans, on a donc commencé à chausser les crampons là-bas. Et aujourd’hui je continue à fouler les pelouses de ce club avec la 3e équipe.»

Cet intérêt pour l’engagement rythme ma vie et mes occupations. À tel point que j’ai plus de plaisir quand je passe une soirée au comité pour l’organisation de la finale de la Coupe vaudoise à Echichens que lorsque je vais voir un film au cinéma

Jerome De Benedictis

Si le ballon rond l’a amené à trahir son village de cœur, c’est bien le comité de la Jeunesse d’Echandens qu’il intègre dès son bizutage et dont il prend rapidement la présidence. Avant de détenir le même titre au comité des étudiants HEC Lausanne, de fonder le Festival Unilive et d’entrer au Conseil communal en 2011. «Cet intérêt pour l’engagement et le débat a toujours été présent, expliquait-t-il, toujours en 2018. Aujourd’hui, il rythme ma vie et mes occupations. À tel point que j’ai plus de plaisir quand je passe une soirée au comité pour l’organisation de la finale de la Coupe vaudoise à Echichens que lorsque je vais voir un film au cinéma. Je considère ces activités parallèles à mon job comme une passion, et c’est génial.»

Troisième candidat du district

Jerome de Benedictis est le troisième habitant du district candidat au Conseil d’Etat. L’actuelle présidente du canton Nuria Gorrite (PS) et la conseillère nationale Isabelle Moret (PLR) sont également en lice.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.