Planification énergétique: «La solidarité est la carte à jouer»

Planification énergétique: «La solidarité est la carte à jouer»

Jean-Marie Surer se dit satisfait de cette planification énergétique dans une région où «les bonnes volontés sont aussi présentes». Photo: Rempe

Les communes de Bière, Mollens, Berolle, Ballens et Montricher ont été le terrain d’études pour une planification énergétique territoriale. Une première dans le canton.

Qui a dit que les régions plus agricoles ou éloignées des centres ne se préoccupaient pas de l’avenir climatique et énergétique de la planète? Cinq communes du pied du Jura démentent cet a priori négatif en s’unissant pour trouver des solutions face au réchauffement et pour lutter, avec leurs propres moyens. «L’idée est partie du débat éolien très intense dans le coin, raconte Jean-Marie Surer, président du Conseil d’administration de la Société électrique des forces de l’Aubonne (SEFA). Nous nous sommes rendu compte que ce n’était pas un débat uniquement à propos des éoliennes qu’il fallait mener, mais qu’il était nécessaire d’entamer une discussion beaucoup plus générale sur différentes énergies.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.