La population ne veut pas d’une limitation généralisée à 30 km/h

La population ne veut pas d’une limitation généralisée à 30 km/h

Le TCS, l’USAM, les transports publics et les sapeurs pompiers partent en guerre contre l’abaissement général de la vitesse dans les localités. Mais plus de zones 30 sont acceptées.

La guerre du 30 km/h aura bien lieu. Alors que les municipalités, souvent à gauche, poussent à la généralisation du 30 km/h dans les Villes et les localités, alors que le Conseil fédéral veut faciliter la création de zones 30, plusieurs associations s’opposent farouchement à toute généralisation.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.