Un récit d’expérience sous forme d’exposition – journaldemorges Un récit d’expérience sous forme d’exposition
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Un récit d’expérience sous forme d’exposition

Un récit d’expérience sous forme d’exposition

David Janelas a vécu pendant plusieurs mois en Égypte. Photo: Elie

L’Etierruz David Janelas expose à l’Espace 81 dans le cadre de son projet artistique baptisé «De Morges au Caire».

Auteur, metteur en scène et comédien, David Janelas a été le premier lauréat de la résidence artistique sur sol égyptien mise au concours par la Ville de Morges. À compter de février 2021, il a ainsi passé six mois au Caire et alentour. Afin d’explorer la région et de s’imprégner de la culture locale, d’une part, mais aussi pour aller à la rencontre de sa population et des histoires riches et variées qu’elle a à raconter.

Quelques semaines après son arrivée dans la capitale, l’Ettierruz expliquait dans ces colonnes avoir trouvé le terrain de jeu idéal «pour explorer, récolter et documenter l’art de la parole propre à la culture locale, mais aussi échanger autour des pratiques théâtrales cairotes.»

De ses pérégrinations, David Janelas a monté une exposition visible jusqu’au 13 juin à l’Espace 81, au centre de Morges. Intitulée «Le Livre des rumeurs», elle fait figure de récit d’expérience après six mois de l’autre côté de la Méditerranée. Périple qui a assurément marqué le Vaudois, en témoigne cet extrait d’un texte publié sur son blog à l’aube de son retour: «Je suis revenu mais tout n’est pas fini. Il reste encore bien des routes à explorer. Et non, ce n’est pas vrai, elles ne mènent pas toutes à Rome. Certaines, comme on s’en doutait, vous mènent au Caire. C’est une route un peu plus cabossée que celle qui traverse les Alpes pour rejoindre l’Italie, je vous le concède. Cependant, croyez-moi, elle n’en mène pas moins quelque part.»

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.