Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

District

Des amitiés transfrontalières qui durent

JDM 07.06.2019 10:57

Echichens, Préverenges et Bussy-Chardonney fêtent cette année un jubilé de leur jumelage respectif. Malgré les années qui passent, l’amitié demeure au rendez-vous et au centre de ces rencontres.

À l’origine, les jumelages sont une marque de «renaissance». Après la Seconde Guerre mondiale et face à une Europe déchirée, l’idée naît afin de recréer des liens, d’apaiser la haine et de rétablir des relations avec ses voisins. Dans le district, de nombreuses communes se sont mariées à des communes françaises. Morges en 1957 fait partie des précurseuses. D’autres ont suivi, plus exactement dans l’esprit d’après guerre, mais surtout grâce à de belles histoires d’amitié qui durent.

Echichens

Echichens fêtait le week-end dernier un jubilé avec Saint-Fiacre. «Plus de 40 ans après, ce jumelage est bien vivant, dynamique et prospère» s’est réjoui Joël Basquin, maire de Saint-Fiacre. Si l’on sait que le jumelage a été scellé en 1977, même les mauvais mathématiciens arriveront à la conclusion que le compte n’est pas bon: le cap des 40 ans a été atteint en 2017. Il a été franchi à Saint-Fiacre où s’était rendue une forte délégation échichanaise. Mais pour que ces amicaux échanges franco-suisses ne soient pas que quinquennaux, c’est deux ou trois ans plus tard qu’est fêté «le retour», autrement dit qu’Echichens renvoie l’ascenseur à Saint-Fiacre. Et l’ascenseur se met régulièrement en branle lors du week-end prolongé de l’Ascension.

Les Fiacrais – qui abandonnent leur sainteté dans leur dénomination – ont été logés chez des habitants avec lesquels certains entretiennent des relations de longue date. Ils ont été officiellement accueillis, jeudi, par le municipal Jean-Michel Duruz, membre du comité du jumelage piloté par Josabeth Anoz, secrétaire municipale adjointe. Une planche à découper pyrogravée aux noms des communes, avec de quoi l’étrenner (saucisson et morceau de gruyère) a été offerte aux visiteurs.

Samedi, les Fiacrais et leurs hôtes ont eu l’exceptionnel privilège, s’agissant d’une propriété privée, de visiter le Château de Vufflens pour certains, de participer à un tournoi de pétanque pour d’autres.Les officialités se sont tenues en la salle polyvalente appelée à devenir une magnifique salle de réception comme l’a souligné le syndic Daniel Meienberger. Qui, comme son homologue français, a rendu hommage à ceux qui ont créé et perpétué le jumelage. Tous deux ont eu une pensée pour Marc Kirschmann, ancien syndic, dont les obsèques avaient eu lieu la veille.

Outre des amabilités, cette partie officielle fut aussi l’occasion d’échanges vineux entre deux élus qui arrivent au terme de leurs mandats : c’est à leurs successeurs – Philippe Jobin pour Echichens – qu’il appartiendra de perpétuer les liens d’amitié entre les deux communes.
Le banquet qui suivit, agrémenté des productions de l’orchestre Les Pseudos, a permis à plus de 150 convives de suivre la recommandation - pour ne pas dire l’ordre – de Raoul Cruchon, maître de cérémonie qui a servi une bonne «golée» de vaudoiseries: «N’oubliez pas de boire! Il vaut mieux le vin d’ici que l’eau de là!» Santé!

Bussy-Chardonney

«Ami reviens, reviens souvent. Si tu en as le goût ou le temps». Si les membres du chœur mixte l’Avenir de Bussy-Chardonney entonnent toujours ce refrain, c’est que depuis 20 ans, il est à l’image de l’union célébrée entre leur commune et celle de Teillay, en Bretagne. Ce week-end de l’Ascension était d’ailleurs l’occasion d’aller fêter dignement ces noces de porcelaine dans le nord de la France. Une cinquantaine d’habitants a fait le déplacement par les airs, la route ou le rail, profitant durant leur séjour de découvrir les magnifiques paysages de la côte bretonne comme le cap Fréhel ou la pointe du Décolle, ainsi que le bourg médiéval de Dinan. Sans oublier de goûter aux spécialités de la région: galettes saucisses et autres inévitables Kouign Amann. Le tout arrosé de Pinot Gris. «On a hésité à appeler cet événement «20 ans de vins», mais c’était un peu réducteur», a rigolé Céline Chancerel, présidente du comité du Jumelage de Teillay.

Ces moments vécus depuis 20 ans le sont aujourd’hui encore sous le signe d’une belle amitié. «La cloche de la Chapelle offerte par le chœur mixte il y a 16 ans nous fait penser à vous à chaque fois qu’elle résonne», a tenu à rappeler le maire breton, Yvon Mellet. Car ce sont bien des chanteurs qui sont à l’origine de ce mariage. Chanteurs de... Vufflens-le-Château! C’est en effet suite à un concert du chœur d’hommes de La Concorde en Bretagne que l’un des membres, logeant chez un Teillaquois, a suggéré d’inviter la chorale voisine. Une idée qui a suivi son cours et qui se transforme finalement en jumelage, prononcé officiellement en 1999.
Depuis, les voyages se sont enchaînés, notamment à vélo lorsque les Moudzets ont relié Bussy à Teillay en 2002, puis fait le trajet inverse en 2016. Les Teillaquois sont quant à eux venus fêter les 50 ans de la fusion entre Bussy et Chardonney en 2011, avant de fêter les 15 ans de la fusion en Suisse il y a cinq ans. Une délégation bretonne était même présente le 25 novembre dernier lors de la votation pour la fusion de Hautemorges.

Vision d’avenir

Et si certains jumelages peinent à attirer des jeunes, ce mariage franco-suisse n’est pas confronté à cette problématique. Preuve en est les nombreux jeunes présents durant ce long week-end, tant côté suisse que breton, avec notamment le vice-président du comité David Mellet, 29 ans. Un investissement qui promet de faire perdurer cette union. De quoi faire d’ailleurs sourire la syndique suisse Laurence Cretegny au moment de son discours: «Peut-être qu’un jour, on pourra consolider ce jumelage avec un vrai mariage entre des jeunes de nos villages, qui sait?» 

À lire également: Centre aquatique: fréquentation et prix d'entrées chiffrés

Préverenges

C’est souvent le cas des longues amitiés intervillageoises, elles s’essoufflent par manque de relève ou d’intérêt puis tombent peu à peu dans l’oubli. Ce qui aurait pu arriver à l’union entre la commune de Préverenges et son homonyme Préveranges n’a jamais eu lieu. «On s’est posé la question de continuer après le trentième anniversaire du jumelage, raconte Guy Delacrétaz, syndic du village suisse. Lors d’un voyage chez nos amis français, nous avons finalement réalisé que l’amitié qui a été tissée entre nos deux villages est toujours perpétuée par des familles qui se voient année après année. Nous avons donc voulu relancer l’idée.»

Et autant dire que cette volonté a été plutôt bien accueillie par les habitants puisqu’un appel a été lancé aux Préverengeois pour loger la cinquantaine de jumelés qui feront le déplacement cet été, et que toutes les places ont été trouvées. «C’est bien la preuve qu’en 2019, l’envie de créer et cultiver des liens entre les gens existe encore, s’enthousiasme Guy Delacrétaz. À l’heure des réseaux sociaux, les rapports humains sont toujours décisifs et c’est plaisant à voir.»

Et pour ces 40 ans, qui marqueront donc un nouveau départ à cette union, les Préverangeois rejoindront leurs amis suisses dans le cadre de l’Abbaye des agriculteurs début juillet. «Ils seront intégrés à l’événement, il y aura une cible spéciale et ils pourront participer. Ça promet de belles festivités», conclut le syndic suisse.

 

L’actu en images

Journal de Morges
125 ans - la soirée en images -Suite-
Une belle ambiance pour les 125 ans du Journal de Morges!
Journal de Morges
125 ans - la soirée en images
Une belle ambiance pour les 125 ans du Journal de Morges!
Journal de Morges
125 ans Journal de Morges - La Grand-Rue de 1900
Le Journal de Morges a fêté ses 125 ans dans une belle ambiance!
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

District
Seule élue du district à Berne, Isabelle Moret fait des ...
Morges
Un postulat a été déposé afin que la Municipalité étudie ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
L’archéologie cantonale confirme que des structures ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 35
ven 13.09.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Moiry
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. ...