Une coutume qui fait grand bruit

Une coutume qui fait grand bruit

On ne peut généralement pas les rater. Dès les derniers jours de décembre, les battements résonnent loin à la ronde, se répondant parfois d’un village à un autre. Eux, ce sont les tambourineurs des jeunesses qui, lors de chaque Nouvel An, parcourent les rues de leur commune afin d’annoncer la nouvelle année arrivant. Difficile à dater, cette pratique remonte à bien longtemps selon Didier Laurent, ancien président des tambours morgiens et actif avec «les anciens» d’Etoy: «On ne sait pas exactement quand cela a commencé, mais il y a plus de cent ans en t...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.