Le syndic qui a gagné ses galons

Le syndic qui a gagné ses galons

Photo: Bovy

Enfant du district, né à Montricher et ayant grandi à Morges, c’est finalement à Saint-Prex que Daniel Mosini a jeté l’ancre il y a de cela quarante ans. Quatre décennies qu’il a presque intégralement passées au sein des autorités communales. Du Conseil à la syndicature qu’il quittera l’année prochaine, il revient sur son parcours.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.