Galeries Vidéos Abonnez-vous

Priscilla Morand décroche l’argent à une Coupe du Monde


Benoît Cornut 
La combattante en - 48 kg a brillé en République dominicaine et glane de précieux points dans la course aux JO 2020 de Tokyo.

Priscilla Morand ne s’attendait pas à un retour de blessure aussi réussi. Alors qu’elle a dû stopper la compétition pendant une année en raison d’une déchirure du ligament du coude en juin 2017, la Morgienne est revenue en pleine forme.

Le week-end dernier, elle a tout simplement décroché la médaille d’argent à la Coupe du Monde de Saint-Domingue (République dominicaine), soit son meilleur résultat dans ce type de compétition, elle qui avait glané deux médailles de bronze jusqu’ici. Priscilla Morand a tout de même des regrets. «Je suis un peu déçue au vu du scénario de la finale. Après avoir concédé un waza-ari rapidement, je m’étais bien resaisie et étais revenue à égalité dans la minute qui suivait. J’étais dans le match, mais à 15 secondes de la fin, je tente une attaque et perds l’équilibre. Mon adversaire en a profité pour me porter un deuxième waza-ari.» 

Si l’amertume d’être passée à un cheveu d’un titre mondial est présente chez la Morgienne, celle-ci relativise en constatant son excellent état de forme. «Cette blessure a peut-être été un mal pour un bien, analyse la judokate de 24 ans. C’est comme s’il y avait eu un déclic depuis mon retour. J’ai la sensation d’avoir passé un cap. Mais il ne faut pas s’enflammer, il reste encore beaucoup de temps.»

JO en vue

Avant quoi? Les Jeux olympiques 2020 à Tokyo, objectif affiché de Priscilla Morand. «Je suis très contente, cette médaille d’argent va me rapporter des points importants en vue de la qualification pour les JO, explique-t-elle. Le chemin est encore très long mais on peut dire que c’est en bonne voie.»

À lire également: Le Judo Club Morges déploie ses ailes

Entre les sessions d’entraînement intensives et les déplacements à la Coupe du Monde de Glasgow en septembre ou encore sa tournée en Afrique en novembre, le calendrier de celle qui est employée de La Poste à 40% est on ne peut plus rempli. «Les Jeux olympiques, c’est mon rêve et on ne me l’enlèvera pas, affirme en souriant la judokate au mental d’acier. Je m’entraîne tous les matins et tous les soirs et suis en pleine phase de renforcement musculaire. C’est un peu dur physiquement, mais cela va payer d’ici la fin de l’année, je le sais. Et je serai alors à 100%.» Au vu de ses résultats actuels, la prophétie de Priscilla Morand promet.

Edition N° 47
ven 07.12.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
Un nouveau commandant au SIS Morget
Thierry Charrey prendra ses fonctions le 1er décembre en tant que commandant du SIS Morget.