Morges

Une jeune infirmière qui sillonne le globe

Guillaume Martinez 07.09.2017 15:09

La soif de découvertes qui anime Marlies Bowen frappe au premier coup d’œil. En effet, la Morgienne évoque avec un grand enthousiasme et un large sourire ses escapades à travers le monde, réalisées dans le cadre de ses études à la Haute école de santé de Fribourg. «J’adore voyager et vivre comme les citoyens locaux. L’idée n’est pas de rester dans le «luxe» et de garder mes habitudes d’ici, mais de m’adapter à la culture des pays étrangers. C’est comme ça qu’on découvre vraiment un endroit», livre-t-elle avec conviction.

L’apprentie infirmière a pris la direction de l’Inde le 30 mai dernier. Elle y a suivi des cours dans une école spécialisée – la Hillary Clinton Nursing School – et y a travaillé en tant que stagiaire dans un hôpital privé de Saharanpur, une ville située dans le nord du pays. «L’Inde, on adore ou on déteste. Et moi j’adore, c’était mon cinquième voyage là-bas!», révèle Marlies Bowen. Sur place, la  Morgienne de 25 ans a côtoyé le personnel soignant indien, découvrant des pratiques bien différentes de chez nous. «Au niveau de l’hygiène, notamment, il y aurait des choses à revoir!»  

«Je travaillais dans un hôpital privé donc les conditions étaient quand même meilleures que dans un établissement public, signale Marlies Bowen. Ce que j’ai préféré en Inde? Les discussions avec les locaux et la nourriture bien sûr!»

Choc au Togo

À son retour en Suisse, la Morgienne reste quatre jours chez elle avant de se lancer dans une nouvelle aventure, au Togo cette fois-ci. «Je suis aussi partie dans le cadre des formations pratiques de mon école. J’ai choisi ce pays car j’avais des contacts dans une association lausannoise, FAM Togo. Honnêtement, ça a été un choc. Ce qui m’a particulièrement frappée, c’est que, là-bas, on ne soigne personne avant qu’il ait payé. En gros, pas d’argent, pas de soin. Une fois, un homme est venu pour une analyse de sang. Il avait assez de moyens pour payer la prise, mais pas pour l’analyse. La poche a donc été jetée, c’est totalement absurde», raconte Marlies Bowen.

A lire aussi: Un local inauguré

La fièvre voyageuse de la future infirmière ne s’arrête pas là: elle partira à Montréal la semaine prochaine. «Il ne me reste plus qu’à caser l’Australie maintenant, comme ça j’aurais fait tous les continents en un an!»

L’actu en images

Journal de Morges
Coupe des Glaces 2018, Morges
Le 13 janvier 2018 avait lieu la troisième édition de la Coupe des ...
Journal de Morges
Concours de Tambours 2018, Chaniaz
Du 10 au 13 janvier 2018 avait lieu le concours de tambours des ...
Journal de Morges
Loto des Mouettes 2018, Morges
Dimanche 7 janvier 2018, les Mouettes organisaient leur ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Cossonay
Les filles du Pré-aux-Moines ont remporté leur première ...
Morges
Star Forward est à la lutte pour disputer les playoffs. ...
Aubonne
Du 29 décembre au 6 janvier, les passionnés de trains ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Les Eaux Minérales ont vu les meilleurs patineurs ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Inauguré le 25 janvier 1973, le Nouvel Hôpital a ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Chaniaz
Depuis mercredi, la jeunesse de Reverolle-Chaniaz ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Malgré les conditions dantesques de l’an dernier, le ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
La mise à l’enquête du projet de quartier au nord-ouest ...
Les 6 et 7 janvier auront lieu les championnats suisses ...
Les Bulldogs ont réalisé une première partie de saison ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Entre ambitions de promotion et nécessité de relever la ...
Grâce aux bénévoles de «Pas seul à Noël», voilà ...
Pour les Fêtes de fin d’année, et pour le Journal de ...
Recherché par la justice salvadorienne, Enrique Rais est ...
Jamais dans l’histoire la région n’a compté autant de ...
Edition N° 01
ven 12.01.2018
Edition de la semaine