Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Beausobre

Un humoriste aux mille visages

Marie Vanolli 23.11.2018 11:48

À l’occasion de l’une des rares représentations de «Fou de Vincent», Vincent Dedienne sera de passage à Morges. Entretien avec un comédien touche à tout au planning rempli.

Trente et un ans, plus de 150 000 personnes pour son spectacle S’il se passe quelque chose, un Molière de l’humour bien mérité et une tignasse bouclée: voici en quelques mots, un petit condensé de Vincent Dedienne. Connu pour ses bios interdites, ses revues de presse et ses billets d’humeur dans lesquels il livre sa vision du monde avec délicatesse et humour, le comédien s’abandonne désormais sur scène à sa passion pour les textes d’Hervé Guibert. Nous l’avons questionné sur son parcours et Fou de Vincent qu’il lira à Beausobre jeudi prochain. 

- Commençons par ce qui vous amène à Morges, Fou de Vincent. Qu’est ce que c’est exactement?

- C’est un texte d’Hervé Guibert, ressemblant à des notes prises dans un journal, qui raconte la passion d’un homme pour un jeune homme. C’est une passion assez charnelle, physique, écrite dans un langage très cru, mais toujours boursouflé d’amour. Fou de Vincent, c’est un livre très amoureux; d’un amour un peu déçu, un peu raté.

- Pourquoi avoir choisi de lire ce texte? 

- En fait, c’est Arnaud Cathrine – qui savait que j’aimais cet auteur – qui m’a proposé de le lire à Vannes. J’ai accepté pour différentes raisons: d’abord parce que je trouve qu’il faut lire Hervé Guibert et ne pas l’oublier, et puis parce que j’adore Fou de Vincent. C’est un grand livre, qui a été très influent et important pour moi. La lecture a plu, alors quand j’ai un petit trou dans mon agenda et qu’un théâtre veut bien de nous, on vient.

- C’est vrai qu’entre Ervart, Le jeu de l’amour et du hasard et Fou de Vincent, vous avez un emploi du temps chargé!

- Disons que je profite d’aimer faire ce que je fais. J’ai vraiment de la chance, j’adore être sur scène donc je ne m’en prive pas. Je profite aussi parce que peut-être que dans 2 semaines, plus personne ne voudra me voir. Et puis j’aime faire un peu de tout, je trouve que c’est quelque chose de très précieux. C’est ça l’essence dont j’ai besoin dans mon métier.

- Comment en êtes-vous venu à faire de la scène?

- La première fois, c’était à la maternelle; ça n’a pas marqué les esprits, mais moi oui. Depuis, j’ai trouvé une raison de vivre. Si on m’enlevait ça, je ne sais pas bien ce que je ferais; je ne servirais à rien du tout.

- Et après?

- Quand je suis sorti de l’École Nationale d’Art Dramatique de la Comédie de Saint-Etienne, j’ai travaillé dans des spectacles, j’ai joué Molière et Hugo, et puis un jour j’ai eu un peu moins de travail - comme ça arrive à tous les acteurs. Je me suis dit «soit j’attends que ça passe en buvant de la bière, soit j’écris». Donc j’ai commencé à écrire mon spectacle.

À lire également: "Je n'arrivais plus du tout à parler"

- Le théâtre vous a beaucoup occupé jusqu’ici. Et le cinéma, ça vous tente?

- Oui ça me fait envie, parce que c’est quelque chose que j’ai encore peu fait. J’ai déjà tourné pour deux films, et j’en ai coécrit un avec Mikael Buch, dans lequel je vais jouer.

- En parlant d’avenir, quels sont vos projets pour la suite?

- J’aimerais bien jouer du classique, c’est à dire de l’alexandrin, ce que je n’ai encore jamais fait. Racine ou Corneille, ça me plairait beaucoup. Et puis après, il y a d’autres projets de théâtre mais c’est encore un peu vague. On verra bien!

L’actu en images

Journal de Morges
L'Envol Tolochenaz 2019
Les 9 et 10 février, le Choeur mixte L'Envol présentait “Suivez le ...
Journal de Morges
L'Aurore Saint-Prex 2019
Le 09 février, L'Aurore présentait sa traditionnelle soirée ...
Journal de Morges
Concours du Seulet, Berolle 2019
Dimanche 3 février, la jeunesse de Berolle a réinstauré une ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Morges
Le syndic Vincent Jaques souhaite que l’épicerie mobile ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Russie
Correspondante du Journal de Morges, Emilie Wyss est ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Plusieurs lignes de Pedibus sont en cours de ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Saut à ski

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète
Edition N° 06
ven 15.02.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
À la découverte de nos villages: Denens
Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d'un village du district de Morges. Sixième ...