Morges

Un festival qui pérennise au côté des tulipes

Emilie Wyss 20.04.2017 17:04
Jean-Robert Prost peut compter sur les tourneurs d’orgue.

Dimanche 23 avril, les promeneurs du Parc de l’Indépendance pourront profiter d’un fond musical enjoué pour parcourir les massifs de tulipes. En effet, le 18e Festival des orgues de Barbarie aura bel et bien  lieu malgré l’arrêt du Comptoir qui l’a accueilli lors des deux dernières éditions.

Pour rappel, cet événement qui a été lancé sur les quais de Rolle en 2000 par Jean-Robert Prost, avait ensuite été parrainé par l’office du tourisme morgien. Puis en 2015, alors que ni Morges, ni Rolle ne souhaitait continuer à financer, la réunion des tourneurs de manivelle avait été sauvée par le président du comptoir Claude Moser. 

Sauvé à nouveau

Or, la manifestation ayant mis la clé sous la porte, le fondateur du Festival, Jean-Robert Prost, a pris les devants et a contacté les organisateurs de la Fête de la Tulipe, qui se sont montrés favorables à ce qu’une telle animation se déroule dans le cadre de l’événement printanier au Parc de l’Indépendance. 

À lire aussi: Tulipes traitées aux petits oignons.

«Si le Festival peut de nouveau avoir lieu cette année, c’est grâce à la volonté des organisateurs de la Fête de la Tulipe et bien sûr à celle  des tourneurs de manivelles, commente Jean-Robert Prost. Heureusement, l’argent ne rentre pas en compte, la venue des joueurs à leur frais. Par contre, jusqu’à l’année passée on arrivait à obtenir un petit budget pour leur payer les repas, cette année ce ne sera pas possible. Mais on va trouver une solution pour la prochaine édition.» 

Dans tous les cas, l’amour de l’instrument réunit ces passionés d’orgue de Barbarie, qui forment désormais une amicale.

Animations

Le Parc de l’Indépendance accueillera donc dimanche une vingtaine de tourneurs de manivelle venus de Suisse-romande et de France pour pousser la chansonette accompagnés de leur orgue. Ils seront parfois accompagnés d’un autre instrument, comme un cor des alpes ou des clarinettes. «On essaie de varier cette musique. On peut faire énormément de styles musicaux différents avec un orgue de Barbarie, comme du jazz ou même du rap», explique le fondateur.

La manifestation débutera à 10 heures le matin et se terminera à 17h sous le kiosque à musique pour le concert final.

 

L’actu en images

Journal de Morges
Woodstock
Les 8 et 9 septembre 2017, Jacques Saugy et ses élèves proposaient ...
Journal de Morges
Challenge Gottraux 2017
Dimanche 10 septembre 2017 avait lieu le traditionnel Challenge ...
Journal de Morges
20 ans Harmonie du Bourg, Cossonay
Samedi 9 septembre, l'Harmonie du Bourg de Cossonay fêtait ses 20 ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Lussy/Morges
La population a été invitée à visiter un bâtiment qui a ...
Saint-Prex
Du haut (c’est une façon de parler vu sa taille) de ses ...
Cossonay
Dans le cadre de son 20e anniversaire, l’Harmonie du ...
Web

le reste de l'actualité web

Lavigny
Les magiciens ne sont pas parvenus à faire disparaître ...
Lonay
La météo a contraint les artisans à se presser à la ...
Bussigny
Début septembre, les Bussignolais ont vécu au rythme des ...
Morges
Avec 2300 entrées réparties sur les 24 soirées, ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Bussigny
Grâce à une restructuration complète de sa page web, la ...
Morges
Pour la rentrée, le Conservatoire de l’ouest vaudois ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Jeudi prochain, les musées, galeries et ateliers ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Morges
Durant tout l’été, des visites guidées de la ville ont ...
Etoy
Melissa Pritchard a remporté le classement féminin d’une ...
Morges
Véritable défi lancé aux cyclistes aux heures de pointe, ...
Course
Après plus de 37 kilomètres parcourus, la 23e édition du ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Mont-tendre
Sur l’initiative d’un Morgien, la buvette d’alpage du ...
Edition N° 36
ven 15.09.2017
Edition de la semaine