Bussigny

Sus aux crottes de chiens!

Emilie Wyss 20.04.2017 18:04
Le personnel de voirie et les jardiniers sont au service de la population bussignolaise.

Pour permettre aux Bussignolais de profiter d’un dimanche ensoleillé dans les parcs de la commune, les employés de la voirie se mettent à la tonte dès le début du printemps. Et découvrent parfois des surprises oubliées par les propriétaires de chien: des crottes. 

À lire aussi: Le changement, c'est maintenant!

Un problème récurrent que la municipale Germaine Müller déplore: «Il y a un irrespect total de la part de certains propriétaires qui ne pensent pas à l’autre. Il faut aussi songer aux employés de la voirie qui les nettoient et aux enfants qui jouent dans les parcs».  Pourtant de nombreuses poubelles spéciales – avec les sacs pour ramasser les déjections canines – se trouvent dans la commune. «Les propriétaires concernés n’ont aucune excuse pour ne pas ramasser les crottes, ajoute la municipale. Le personnel est payé pour un certain nombre de choses, mais cela ne devrait pas être leur problème. Tout cela, c’est des déchets et des heures en plus pour les employés.  Par ailleurs, selon la base d’une étude nationale, le coût de l’ensemble des déchets abandonnés sur la voie publique dépasse les Fr. 100 000.- par année pour une commune comme Bussigny. Une somme qui serait plus utile ailleurs.»

Après l’hiver

Et du côté du personnel de voirie, les défections canines cachées impliquent des nettoyages complets des tondeuses. «L’hiver quand il n’y a pas de gazon et donc de tonte régulière, les crottes pullulent dans les parcs. Et quand arrive le printemps et que l’on débroussaille ou que l’on passe la tondeuse, celles qui sont cachées dans l’herbe nous éclaboussent. C’est très dérangeant et il y a une odeur qui persiste après coup malgré les nettoyages», commente Pascal Laydu, employé de la voirie. Et si la municipale Germaine Müller essaie de rendre la population attentive, la solution n’est pas encore trouvée. «Depuis que je suis responsable de la voirie, je me bats contre les incivilités, mais les campagnes annuelles de sensibilisation n’ont malheureusement que peu d’effets», ajoute la municipale. 

Dans tous les cas, la propreté des voies et parcs publics doit être respectée afin de garantir le bien-être des habitants.

 

L’actu en images

Journal de Morges
Concert de l'Harmonie du Pontet
L'Haromine du Pontet donnait sa soirée annuelle à Bussigny le 13 mai.
Journal de Morges
Sortie bateau avec les aînés
Mercredi 17 mai, les aînés ont pu profiter du soleil pour leur ...
Journal de Morges
Mérites sportifs et culturels de Bussigny
L'unions des sociétés locales et la commune de Bussigny ont remis ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Morges
Une motion a été déposée au Conseil communal pour ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Tête à tête
Ancien préfet du district de Morges et figure ...
Chine
Ancien correspondant du Journal de Morges, Julien ...
Web

le reste de l'actualité web

Aubonne
Le ciel s’était mis au diapason pour le Giron des ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

2e Ligue
Dimanche, on en saura un peu plus sur le dénouement du ...
Echichens
Depuis un demi-siècle, la fondation accompagne dans leur ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Basketball
Morges Basket et le BBC Saint-Prex devraient ...

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Exposition
Le célèbre couturier a passé la fin de semaine dernière ...
Féminin
Si Pied du Jura s’est malheureusement incliné en finale ...
Voile
Un titre remporté avec brio pour l'espoir romand.
FOOTBALL
Un joueur du FC Bursins-Rolle-Perroy a été suspendu ...
MORGES
Les élèves, collaborateurs et enseignants du gymnase de ...
Echandens
Le jour de la Fête des Mères, Marcelle Girard-Ollivier a ...
Cossonay
L’association La Motte qui Botte a été créée au ...
Edition N° 21
ven 26.05.2017
Edition de la semaine