Galeries Vidéos Abonnez-vous

Romanel/Morges

Serge André est sacré roi du vacherin

Benoit Cornut 04.10.2018 16:49

La fromagerie André a remporté pour la deuxième fois consécutive le titre de champion suisse du Vacherin Mont d’Or AOP.

Nous sommes le vendredi 28 septembre à 20h lorsque la sonnerie du téléphone retentit au domicile des André à Romanel-sur-Morges. Serge apprend alors que son fromage est sacré champion suisse dans la catégorie Vacherin Mont d’Or. «J’ai appelé mes deux enfants Amélie et Robin pour leur apprendre la nouvelle, et on a pris le train le lendemain matin pour Lucerne», raconte le producteur couronné.

C’est sous une cantine disposée au bord du Lac des Quatre-Cantons que la famille de Romanel reçoit après discours le trophée des prestigieux Swiss Cheese Awards. «Nous sommes les neuf fabricants du pays à concourir dans cette catégorie, et c’est la deuxième fois consécutive qu’on l’emporte. Il y a un petit coup de fierté qui n’est pas désagréable», sourit humblement Serge André. 

Affaire de famille

Avant de rendre hommage à sa fille. «Amélie est venue à la fromagerie il y a trois ans et on a gagné pour la première fois l’été d’après. Là on le gagne à nouveau... J’espère qu’elle continue comme ça, et qu’elle apportera du sang neuf! C’est sa victoire, comme c’est celle de tous les employés.» Chez les André, le fromage est une affaire de famille. L’entreprise, lancée par le grand-père de Serge il y a 40 ans, voit la quatrième génération arriver en force. Robin, le plus jeune, vient d’obtenir son CFC de technologue du lait et entame le brevet cette année avec... sa sœur Amélie.

Le jury, qui base principalement ses critères sur le goût et la texture, a donc une nouvelle fois choisi le fromage des André. Une décision attendue? «En ayant gagné il y a deux ans, on se souvient un peu des arômes qu’on y a mis, observe le champion. Si on voit que le fromage se mature de la même manière dans les dix jours qui précèdent la compétition, on sait qu’on est sur de bons standards...»

À lire également: Au volant d'une ambulance à 16 ans

Le prix est accueilli avec bonheur chez celui qui fabrique quelque 170 tonnes de Vacherin Mont d’Or. Et chez les autres, aussi. «Ça amène la confiance des producteurs, ils sont très contents! Et puis ça apporte une visibilité sur le marché qui n’est pas négligeable.» Et comment le «roi du vacherin» explique-t-il son succès? «Le souci de bien faire et de suivre ses laits depuis le départ jusqu’aux consommateurs est primordial», conclut Serge André.

L’actu en images

Journal de Morges
Expo de Coss 2018
Durant toute cette semaine, la 54e édition de l’Expo bat son plein ...
Journal de Morges
La Batelière de Buchillon 2018
La Bâtelière de Buchillon a réuni dix chorales à l'occasion de sa ...
Journal de Morges
Bourg en fête, La Sarraz 2018
La fête inaugurale qui a marqué la fin d'importants travaux de ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Morges
L’interdiction de mendier entrera en vigueur le 1er ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

3e ligue
À 33 ans, l’attaquant Michaël Matthey s’est renouvelé en ...
Léman
Avec plus de 847 tonnes de poissons capturés, l’année ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 40
ven 19.10.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
MyRun4Help, une course à vivre
La course à pied pour soutenir les familles de Yanis et Marilou s’est à nouveau conclue sur un ...