Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Morges

Mon avenir, mon village: Morges

Raphaël Jotterand 10.01.2020 09:33

Chaque semaine, nous vous proposons de partir à la découverte d’un village du district à travers l’un de ses jeunes citoyens qui livre sa vision d’avenir. Aujourd'hui, nous avons rencontré Arthur Menoux, 19 ans et habitant de Morges.

Comment vois-tu...

  •  L’évolution de ta ville?

- Morges n’a jamais arrêté de s’agrandir ces dernières années, mais je pense que nous sommes arrivés à un tournant. La gare est en train de voir un nouveau quartier sortir de terre, ce qui va animer cet espace qui en a bien besoin. Nous avons la chance d’avoir une proximité au lac ainsi qu’une entente cordiale entre les habitants. Cependant, je remarque deux points négatifs à l’évolution de «La Coquette». Dans un premier temps, je regrette que les petits commerces artisanaux aient laissé leur place à des agences immobilières ou à des kebabs, car ça dénature un peu le charme de notre ville. Deuxièmement, je me rends compte qu’au fil des années, le centre est trop souvent bloqué par la circulation, et je pense que de mettre l’autoroute sous terre pourrait être une bonne solution.

  •  Ton futur?

- J’espère pouvoir habiter à Morges encore de nombreuses années, car j’apprécie la proximité avec Lausanne tout en bénéficiant du calme de la région. J’ai l’objectif de finir mon gymnase cet hiver avant de me spécialiser dans les métiers de la sécurité pour protéger mes semblables. Je fais partie des pompiers volontaires morgiens et je dois dire que je m’y sens bien. Il n’y a rien de meilleur à mes yeux que de pouvoir aider les autres en donnant de son temps.  

Partez à la découverte de la ville en vidéo

  •  L’avenir de ta planète?

- Je pense qu’à long terme, l’avenir de notre planète ne peut qu’être mauvais. Il ne faut pas se voiler la face. Les efforts que l’on fait vont limiter la casse, mais malheureusement, le système économique privilégie la surconsommation et je ne peux pas imaginer que tout va s’arrêter du jour au lendemain. Les grands discours du moment sont utopistes, même s’il en faut, pour changer les mentalités. 

L’actu en images

Journal de Morges
Concerts annuels de la fanfare de Saint-Livres
Les concerts annuels de la fanfare de Saint-Livres avaient lieu ...
Journal de Morges
Soirée du chœur mixte La Récréation
La soirée annuelle du chœur mixte La Récréation avait lieu samedi ...
Journal de Morges
50e édition du Trophée du Marchairuz
Pour sa 50e édition, le Trophée du Marchairuz organisé dimanche ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Coronavirus
Si des restrictions avaient déjà été prononcées il y a ...
Coronavirus
Le TOC - pour "tactical operations center" - de ...
Coronavirus
Au cours des quatre dernières semaines, les équipages ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 13
ven 03.04.2020
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
Restez chez vous!
Le Journal de Morges a donné la parole aux jeunes de la région pour qu'ils fassent passer un ...