Galeries Publicité Vidéos Abonnez-vous

Morges

Les Grandes Roches à l’heure des souvenirs

Gilbert Hermann 16.02.2017 16:25
Au lieu du Brassus, c’est au Lieu que, dans un avenir relativement proche, les petits Morgiens (et d’autres aussi) iront passer leurs vacances et/ou des semaines de cours scolaires vivifiés par l’air encore pur de La Vallée de Joux.
 
 
Je l’avoue: la fin programmée des Grandes Roches en tant que «colo» m’a foutu un coup de blues. Car Les Grandes Roches, ce n’est pas qu’une «colo»: c’est une institution que j’ai connue en tant que «colon» d’abord puis dont j’ai vécu l’évolution en tant que journaliste, curieux de voir Jean-Claude Grossen, figure emblématique de l’institution, gratter sa barbe (tout aussi emblématique) pour trouver à chaque fois de nouvelles idées pour occuper la ribambelle de gosses dont il avait la responsabilité et dont ils gardent le souvenir.
Occuper n’est d’ailleurs pas le mot juste. Il faut écrire enthousiasmer. Et il a fait ça durant 38 ans! Sans que sa passion ne s’émousse. Si ce n’est pas un apostolat, ça lui ressemble.
Pour Jean-Claude – qui a longtemps eu pour adjointe Monique dont il a divorcé (ce sont des choses qui arrivent, et pas qu’à lui) – les vacances qu’il croyait éternelles se sont achevées en 2009 avec son départ à la retraite. Olivier Fournier lui a succédé. Car il n’était pas possible de remplacer Jean-Claude. Fournier qui est appelé à poursuivre sa mission sur les hauteurs du Lieu où la commune de Morges a déniché «du pain bénit» avec la reprise du Centre Marcel-Barbey au lieu-dit L’Allemagne.
 
Quel avenir?
 
Quant à l’affectation future des Grandes Roches, elle n’est pas définie. Interpellé à ce sujet, le syndic Vincent Jaques répond: «Actuellement, des discussions ont commencé entre la commune du Chenit et la Ville de Morges...» Mais n’a rien de plus précis à communiquer pour l’instant. Le dossier est entre les mains du municipal Philippe Deriaz.
Mais le mutisme municipal n’empêche pas les rumeurs. Dont celle qui voudrait que Les Grandes Roches soient un centre logistique pour les Jeux olympiques de la Jeunesse que le canton accueillera en 2020. Et les faits prouvent que les rumeurs ne sont pas toujours infondées...
Quoi qu’il en soit, ces démarches seront, peut-être l’épilogue d’une affaire qui a longtemps constitué un contentieux entre les communes de Morges et du Chenit. Car, en 1944, quand elle est devenue propriétaire du domaine à l’initiative du municipal Pierre Chappuis, la commune de Morges avait brûlé la politesse à celle du Chenit qui lorgnait aussi sur ce domaine de 553 330 m2 acquis pour la somme de 82 000 francs. A cette époque, le franc était encore plus gros qu’à la Migros ou que chez Aldi!
L’opération avait fait passablement de «chenil» au Chenit: le fait d’avoir été devancés par les Morgiens est resté longtemps au travers de la gorge de Combiers de l’époque. Paix à leurs cendres!
 
Importants travaux
 
On doit à la vérité de dire que, par la suite, la commune de Morges a dû investir des sommes conséquentes pour adapter la maison aux nécessités de l’exploitation et d’une forte augmentation de la fréquentation. Il s’est notamment agi de construire des citernes. Car la «colo» n’est pas raccordée au réseau d’eau: elle est alimentée par l’eau pluviale collectée par la toiture. Avec des apports ponctuels, par camion-citerne, lors d’étiages exceptionnels.
D’importants travaux ont été effectués, particulièrement en 1976 avec la construction d’une maison d’habitation pour le résident assorti d’importantes améliorations techniques déjà exigées par le Service de protection de la jeunesse. Ces travaux ont fait l’objet, le 29 octobre 1977, d’une inauguration officielle à laquelle ont participé Jean Turban, syndic, et André Aubert, municipal du Chenit. C’est dire que les relations intercommunales avaient déjà évolué dans le bon sens. Car dans notre canton, le bon sens prévaut souvent. Nul s’en plaindra. 
 

L’actu en images

Journal de Morges
Passeport vacances et camps d'été
L'été est propices aux activités pour les jeunes de Bussigny. Les ...
Journal de Morges
Promotions Saint-Prex et Beausobre 2019
Beausobre et Le Cherrat ont fêté leurs promotions.
Journal de Morges
Yadlo Festival 2019
Yadlo Festival s'est déroulé du 12 au 14 juillet 2019 à Préverenges
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Lonay
À l’heure de la retraite, l’enseignante de Lonay ...
livre de l'été
Pour savourer pleinement de votre pause chaise-longue, ...
villars-sous-yens
Conteur aux talents multiples, Roger Félix s’est éteint ...
Web

le reste de l'actualité web

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

On se bouge pour la planète

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

livre de l'été

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Article reservé aux abonnés.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Edition N° 28
ven 19.07.2019
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
Le tube de l'été (2/6)
Chaque semaine, nous vous proposons un tube à (ré)écouter cet été. Cette semaine, "Laissez-moi ...