Galeries Vidéos Abonnez-vous

lully

Le livre de Jean-Luc Dépraz verni à Lully

Gilbert Hermann 08.11.2018 15:47

Avec «Comme une nuit de pleine lune», l’auteur évoque la vie à La Vallée de Joux au début du XXe siècle au travers du regard d’un enfant placé. Émouvant et instructif.

Il laisse désormais les truites en paix. Les champignons se font rares. Alors c’est à l’écriture, un autre de ses hobbys que se consacre Jean-Luc Dépraz. Celui qui est l’auteur de plusieurs revues, spectacles et chœurs, a verni un nouvel ouvrage, Comme une nuit de pleine lune en la salle communale de Lully, village d’adoption de ce Combier qui a fait l’essentiel de sa carrière pédagogique au Collège de Beausobre.

Après La Débâcle qui, en 1997, en a fait le lauréat du polar romand, et On m’a dit... dans le Jura vaudois publié en 2003, Comme une nuit de pleine lune est le troisième ouvrage de Jean-Luc Dépraz. Passionnant et vivant amalgame de faits historiques et d’une histoire romancée d’un gamin de 12 ans placé dans une famille paysanne du Séchey à La Vallée de Joux.

L’un des nombreux almanachs que Paul-Henri Dépraz, père de Jean-Luc, avait conservé dans sa cave est à l’origine de la démarche littéraire. «Parmi cette montagne d’almanachs, j’ai pris celui-là!» Celui-là, c’est celui des Grands Magasins de la Samaritaine de 1914 qu’Alice Dépraz, arrière-grand-mère de Jean-Luc, a annoté au fil des jours. Elle parle de la pluie et du beau temps, des travaux ménagers et de ceux des champs, des événements locaux, de la guerre aussi.

Ces annotations ont servi en quelque sorte de fil conducteur au récit de ce gamin placé suite à la mort accidentelle de son père et à l’indigence de sa mère. Gamin qui vit ses premiers émois amoureux.

Le roman est aussi un récit sociologique: il raconte ce qu’étaient les conditions de vie à cette époque. «Il m’a fallu faire très attention. Mais il doit subsister quelques anachronismes», concède l’auteur qui s’est plongé dans les archives pour relater des faits historiques authentiques. À cet égard, les livres publiés par Rémy Rochat, des Éditions du Pèlerin, ont été une aide précieuse.

À lire également: Vous reprendrez bien une part de sanglier?

«La principale difficulté a été de me mettre à la place de ce gamin et de trouver les mots justes. Il fallait un langage extrêmement simple pour refléter son ressenti», confie l’auteur.

Si, comme moi, le lecteur est ému aux larmes en tournant la dernière page de ce récit, ce sera la preuve que, les mots justes, Dépraz les a trouvés.

L’auteur dédicacera son livre le 8 décembre à la Librairie Payot, à Morges, de 14h30 à 16h.

L’actu en images

Journal de Morges
Spectacle Alka-Jars 2018
la Compagnie de l'Alka-Jars a joué au théâtre du PONTET à ...
Journal de Morges
Les Branle-Cloches 2018
La troupe des Branle-Cloches crée en Suisse une œuvre amusante de ...
Journal de Morges
Night Run 2018
Samedi 3 novembre, les amoureux de course à pied se sont donné ...
Edition de la semaine

le choix de la rédaction

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

humour
Brigitte Rosset et Frédéric Recrosio rient en duo de ...
Apples
En signant la Charte des Jardins, chacun s’engage à ...

Pour lire cet article en entier, vous devez vous connecter.

Pour en savoir plus,
cliquez sur le titre.

Apples
L’Association Nature et Patrimoine d’Apples et environs ...
Edition N° 44
ven 16.11.2018
Edition de la semaine
Dernière video JDM
  dernière vidéo
810 arbres plantés pour la biodiversité
L'Association Nature et Patrimoine de Apples a planté 810 arbres pour la biodiversité à ...